Préparation à l’accouchement #2

Hier, je suis allée à ma deuxième séance de préparation à la naissance. Ou plutôt la première séance après le rendez vous de rencontre avec la sage femme.

Le thème: les contractions.

Nous étions trois futures mamans et un futur papa. Pour tous, un premier enfant. La jeune femme avec qui j’ai sympathisé attends une petite fille pour fin janvier. Autant vous dire qu’elle n’était pas en avance pour commencer les séances. Mais mieux vaut tard que jamais. Nous nous sommes tous les quatre installés dans les petits fauteuils en osier, et le cours a commencé.

ob_30657f_dscn4542

Tout d’abord, qu’est ce qu’une contraction? J’avais envie de lui répondre: quelque chose qui fait mal?Oui je suis arrivée dans cette salle complètement vidée de toute mes idées reçues et de tout ce que j’avais lu et entendu auparavant. Objectif: tout réapprendre, tout réentendre mais avec une pro. Alors, les contractions c’est l’utérus qui se contracte afin de faire sortir le bébé, un peu comme les douleurs de règles mais de plus en plus intenses (bon okay, ça on aurait pu deviner) . Aïe, ça promet! Et à la fois ça rassure… On connait presque toutes la douleur des règles.

ob_027488_dscn4544

Ensuite, notre gentille sage femme nous parle des différentes positions à prendre pour soulager la contraction. Je suis tout ouïe et les yeux grands ouverts. J’essaie de me souvenir d’un maximum de choses, un maximum de portes de sortie face à la douleur. On nous explique également qu’il y a trois règles d’or pour faire face à l’accouchement.

Règle n°1: Respirer correctement. Et ça ne se fait pas de la façon la plus naturelle du monde. A savoir, il faut inspirer en gonflant le ventre. Bon ça, ok! Mais il faut expirer en remontant les épaules. Allez y , essayez chez vous. Vous verrez , on a toutes tendance à redescendre les épaules en expirant. De plus, nous apprenons que la respiration dites « du petit chien » est à présent totalement déconseillée. Elle provoque hyperventilation et malaise.

Règle n°2: Bouger. Cela ne veut pas dire seulement marcher. Il s’agit de changer de position très souvent et prendre celles que l’on préfère. Ecouter son corps. Peu importe si ces positions sont carrément gênantes. Petite anecdote sympa: Une femme est restée des heures dans les escaliers, un pied sur une marche, l’autre pied sur la marche du dessous et accoudée à la rampe d’escalier. Un peu bizarre, mais il s’est avéré que c’était la position dans laquelle elle était le mieux. Et, d’après les dire de la sage-femme, elle a très bien vécu son accouchement. Il est aussi conseillé de prendre des positions où nous sommes légèrement penchées en avant. Cela permet au bébé de mieux se positionner. Le dos contre notre ventre et non contre notre dos.

Règle n°3: Se faire masser par le papa. Et oui, les hommes ont leur part de responsabilité le jour J et ce, bien avant le moment du coupage de cordon ombilical. En tout cas, ça a beaucoup fait rire le futur papa avec nous dans la salle, qui s’est demandé comment il allait gérer cette situation surtout si sa femme est totalement hors de contrôle (comme quoi les hommes nous voit vraiment comme des êtres potentiellement hystériques le jour de l’accouchement, ils ont surement raison) .

ob_933225_preparation-accouchement-zen

Notre accompagnante nous a aussi expliqué que, à partir du moment où la péridurale est posée, il est beaucoup plus compliqué de bouger. Ce qui me conforte dans mon choix d’accouchement sans péridurale. Je veux pouvoir bouger, marcher, me mettre à quatre pattes si j’en ai envie. Et puis, comme il est conseillé de se pencher en avant pour permettre au bébé de prendre une bonne position, j’imagine que c’est plus simple sans péridurale.

Sinon, nous avons eu un temps pour poser les questions que nous voulions. Le cours a été tellement complet, que très peu de questions ont été posées (genre : qu’est ce que la salle nature? C’est une chambre avec un lit non médicalisé et une baignoire pour accoucher de la manière la plus naturelle possible , comme à la maison en quelque sorte.) Et nous avons un peu parlé de nos expériences de grossesse, des idées reçues, des nausées, des déplacements devenant de plus en plus compliqués…

Cette séance m’a laissé une sensation très positive. On se sent écouté, et on peut poser les questions qui nous trottent dans la tête. C’est aussi un bon lieu d’échange avec les autres mamans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s