Préparation à l’accouchement #5

On m’avait dit que les préparations à la naissance sont de véritables merveilles, qu’elles permettent de poser des questions, d’échanger, d’en apprendre un peu plus sur le déroulement médical , tout ça, tout ça. Mais, on ne m’avait pas dit que ça pouvait devenir carrément flippant. Sur cet avant-dernier rendez-vous, j’ai compris que je ne voulais pas forcément tout savoir. Je suis douillette, et cela est renforcé par le fait que je ne suis jamais allée à l’hôpital pour moi-même. J’ai peur de tout, de la perfusion à la douleur des contractions, de l’épisiotomie à la poussée. Courageuse mais pas téméraire la fille! Alors quand la sage femme a commencé à nous parler de décollement de placenta, de sang, d’hémorragie… je suis devenue blême.

Bon revenons un peu en arrière: le thème de la séance était la poussée.

Là encore j’étais super enthousiaste d’y aller. Ma sage-femme a commencé par le soft. Elle nous a montré la meilleure position pour la poussée, la meilleure respiration aussi. Que des petits exercices sympa! nous (les deux autres mamans et moi!) étions totalement détendues. Le fait que ces futures mamans soient super sympa y a beaucoup joué. La poussée est, apparemment, le moment le moins douloureux de l’accouchement, mais peut être le plus difficile à cause de la fatigue accumulée lors des longues heures de contractions. Je pense que notre sage-femme préfère toujours nous expliquer dans le cas où la période de travail est extrêmement longue, histoire de ne pas nous faire culpabiliser. Je trouve cela très bien comme ça je n’idéalise pas trop cet accouchement qui me fait pourtant si peur. Après nous avoir montré par des schémas l’avancée de bébé dans le bassin, elle nous parle d’épisiotomie. Là encore je suis heureuse d’en parler car c’est ce dont j’ai le plus peur. Elle nous explique qu’avec ou sans péridurale, l’épisiotomie est sans douleur. Je suis quelque peu rassurée. Mais j’ai toujours l’horrible image du scalpel dans la tête. En faite, je me fais vraiment peur toute seule. Et puis, les autres Mamans, plus téméraires que moi décident de poser des questions sur un sujet qui ne m’était pas encore passé par la tête. Le cas de l’hémorragie interne et du décollement du placenta. Je ne veux faire peur à personne, je rappelle que je suis extrêmement sensible. J’ai envie de vomir quand je me regarde dans la glace alors que je saigne du nez. C’est dire! D’ailleurs quand j’étais enfant je m’étais promis de ne jamais tomber enceinte pour éviter de saigner et d’avoir des piqûres alors… Autant vous dire que la partie « si le placenta ne se décolle pas, on va le chercher! » m’a fait l’effet d’une boule d’angoisse dans le ventre. J’avais juste envie qu’on arrête la discussion. Mais les autres Mamans voulaient s’informer et c’est le but de ces séances au fond. Alors j’ai bien sagement pris le temps de regarder les faire parts et schémas collés au mur et de me détacher de la conversation. Ce n’est pas un manque de respect mais il le fallait si j’avais envie de rester consciente.

Bref, je suis sortie de cette séance un peu déroutée et dégoûtée par ce que j’y ai entendu. La prochaine séance sera la dernière et elle va porter sur tout ce qui est médical comme le forceps, la ventouse, la césarienne…Et j’angoisse déjà!

ob_48bc1f_crise-angoisse1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s