Le temps des métamorphoses.

Trois mois déjà que nous avons déménagé, et nous venons juste de retrouver une connexion internet correcte. Je t’épargne les détails de cette longue traversée du désert. En trois mois, il s’en est passé des choses! Je te raconte?

Bon alors mon petit Cha, assis toi bien au fond de ton fauteuil, j’ai pas mal de choses à coucher sur mon clavier.

L’Homme, le Petit Prince et moi avons déménagé le 25 novembre dernier par une journée froide et pluvieuse. Déménager oui, emménager c’est autre chose. Notre nouvelle maison toute neuve n’avait rien pour nous accueillir comme il se doit. Coup du sort ou non, la carte électronique de la chaudière était H.S avant même d’avoir pu fonctionner. Nous nous sommes donc retrouvés tous les trois chez mes parents pour quelques jours. Il paraît que j’étais d’une humeur vraiment infecte cette semaine là, parole d’Homme. Après avoir couru comme une dératée pour ouvrir tous les contrats, rendre l’appartement et régler ce problème de chaudière, nous avons vraiment pu vivre dans notre nouveau cocon à partir de début Décembre. Ce fût la première métamorphose.

Nous préparions notre premier Noël à trois, je m’épanouissais. Le sapin mis en place, les décorations accrochées, les cadeaux emballés, je pouvais enfin respirer, vivre en paix. Chaque matin, je me levais le sourire aux lèvres, prête à commencer une nouvelle journée. Le Petit Prince dormait tellement bien. Il a pris, dès la première nuit dans sa nouvelle chambre, un rythme que je n’aurais oser espérer: 20h -8h30. La séparation ne fût donc en aucun cas difficile. Nous dormions en chambres séparées de sommeils réparateurs. Nous avons fêté le réveillon de Noël chez ma sœur. Comme tous les ans, nous nous sommes noyés sous notre océan de cadeaux. Et tous les ans, nous répétons cependant la même chose: « L’année prochaine, il y en aura moins! Parce que quand même… ça coûte cher! ». Le Petit Prince a rencontré le Père Noël, il n’a même pas eu peur. Nous étions heureux.

Le 25 Décembre changea du tout au tout l’ambiance joyeuse qui s’était immiscée dans ma vie. Ce soir là, l’Homme m’annonça qu’il partait. Le 26 décembre de bon matin, il pris ses valises et parti. Il rentrait chez sa mère, les yeux rivés à son téléphone pour guetter les messages d’une jeune fille qu’il avait rencontré. Ce fût le temps de la deuxième métamorphose. La sienne, la mienne mais aussi celle de notre fils.

Je me suis effondrée. Le Petit Prince a appelé son père toute la nuit le premier jour. J’étais impuissante face à ce manque, ce vide qu’il avait laissé dans nos vies. Il a fallu que je sorte vite la tête de l’eau pour continuer à vivre. J’essayais tant bien que mal de gérer mon quotidien avec mon Bébé de 9 mois. L’Homme lui vivait chez les abonnés-absents. Il passait 10 minutes par ci, 15 minutes par là, quand « il avait le temps ». Parole d’Homme également. Je me suis sentie abandonnée, fiévreuse de rage et de colère de laisser son fils derrière lui, pour aller vivre une nouvelle vie: Celle des sorties, des cinémas et du flirt tranquille avec une fille qui brisait mon couple et ma famille. Heureusement, sa famille, la mienne et mes amis ont su trouver les mots et m’aider. Cela à durer 15 jours et puis ce fût le temps de la troisième métamorphose.

L’Homme est revenu. Et en quatre ans de vie commune, ce fût le seul et unique faux pas, et je n’ai cessé de me répéter que « l’erreur est humaine ». Alors je l’ai repris, essayant d’accepter l’inacceptable. Passant au dessus de l’abandon, comme si l’amour était plus fort que tout. Le Petit Prince s’est senti poussé des ailes. En peu de temps, il a accompli des miracles. Prononcé ses premiers vrais mots, s’est mis debout sans se tenir et puis je l’ai revu sourire et rire. Et là, j’ai su que ma décision était la meilleure que j’aurais pu prendre. Elle n’était pas veine.

Dans moins d’un mois, nous fêterons le premier anniversaire du Petit Prince. Ses deux parents seront à ses côtés. C’est ce qui compte, en réalité.

IMG_00001486

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s