Cinéma #8 : Jurassic World

Jurassic-WorldHello! On se retrouve aujourd’hui pour parler du blockbuster qui a fait le meilleur démarrage de l’histoire du cinéma puisqu’il a engendré dès le premier week end après sa sortie 511 millions de dollars de recette: Jurassic World. Etant fan de la première heure, j’attendais énormément de ce film et je comptais bien être surprise tant bien par les personnages, que par le parc ou encore le scenario. Je me suis donc précipitée dès que j’ai pu dans mon UGC préféré pour découvrir ce film si attendu. Je n’avais lu que des critiques positives, ultra enthousiastes, qui nous assomment de grands « Waouh! Génial! ». Et puis, il y a eu lui. Cet ami avec qui j’ai diné un soir et qui m’a dit LE mot que je n’aurais jamais pensé entendre : Décevant. Je n’ai pas encore lu d’avis aussi négatif que celui qui va suivre (le mien !) sur la blogosphère. Mais voilà, loin de moi l’esprit contradictoire, j’exprime simplement mes sentiments. Et quand je suis sortie de ma salle, entourée de larges sourires, j’étais un peu aigrie. Trop exigeante… peut être!

Voici quelques points positifs et négatifs que je voulais partager avec toi.

  • La musique: Pour moi, ne pas intégrer cette musique si célèbre connue sur les premiers volets, aurait été dénaturer l’esprit fantastique du film. Elle donne des frissons et apporte clairement à ce dernier volet une dimension ultra nostalgique. En l’entendant pour la « nouvelle » première fois, on a juste envie de voir du dino, du rêve qui tourne mal, des grandes dents… Toujours aussi splendide et bien placée dans le film, elle est l’âme même de Jurassic Park qui survole Jurassic World.
  • Les effets spéciaux: 1993-2015, vingt deux ans séparent les deux oeuvres. Déjà très réalistes en 1993 ( qui n’a pas été impressionné par le T Rex qui sort de son enclos ou par les vélociraptors dans la cuisine!!) , ils sont là extrêmement bien faits, les nouvelles technologies aidants mais pour le coup l’étonnement au bout de quatre films n’est plus là. Cependant (Attention spoiler!) mention spéciale à l’effet camouflage de l’Indominus Rex.
  • Chris Patt et Omar Sy: Les filles seront ravies de retrouver Chris Patt dans un rôle d’aventurier/dresseur de vélociraptors, parce que, franchement, il est sexy! Quant à Omar Sy, ce sont les Français en général qui seront contents de la voir dans ce rôle, ni trop caricatural et assez discret. La performance d’acteur est là. Moi, en tout cas, c’est l’un des personnages que j’affectionne le plus.Jurassic-World-New-Image-Chris-Pratt-Raptor
  • Le scénario:  Voilà que le réalisateur reprend exactement tous les ingrédients qui ont fait le succés de Jurassic Park en y ajoutant une créature hybride tenant plus de la science fiction que de l’épopée scientifique et qu’à mon sens j’ai la vague impression que la sauce ne prend pas. . Je ne sursaute pas, je ne suis pas surprise , ni émerveillée, ça a un goût de déjà vu et quelque chose cloche. J’ai tout bonnement l’impression d’assister à une suite de scènes coupées mises bout à bout. Et quelle déception de voir que le film tourne moins autour de la notion de drame que de spectacle! On ne s’inquiète plus de l’avenir des personnages, ce qui fait rééllement l’identité des précédents volets , (rappelles toi de la scène de la cuisine où tu flippais pour les deux jeunes!) mais on cherche surtout à poursuivre l’Indominus Rex et tous les autres dinosaures sont relayés au second plan.
  • Les personnages: Je ne vais pas m’étaler très longtemps sur ces personnages que je trouve stéréotypés au possible. Owen est un aventurier macho, Claire est une scientifique rigide et froide, les enfants sont la caricature de Tim et Lex. Leurs dialogues sont très pauvres et j’en suis à regretter le professeur Grant et la merveilleuse théorie du chaos du professeur Malcolm.
  • Trop d’incohérences . Si comme moi, tu es dingue du premier Jurassic Park, tu as bien vu que le T Rex rattrape facilement une Jeep lancée à pleine vitesse en plein milieu de la forêt. Alors pourquoi ( mais POURQUOI) il ne rattrape pas Claire qui court en talons devant lui. Si tu as une explication, je prends. Et le film est truffé de petites et grosses incohérences qui gâchent le spectacle.
  • Le final: Deux enfants et un couple sont encerclés par des vélociraptors dans le grand hall du parc. Et voilà qu’apparait un géant… Ca ne te rappelle rien? Sommes nous dans Jurassic Wolrd ou Jurassic Park? Ah Ah, vu comme ça tu n’es plus très sur . On est bien d’accord ce final là, serait presque un copier coller du premier volet. Mais le réalisateur de Jurassic World a voulu pousser l’effet spectacle plus loin. Toujours « plus de dinos, plus de dents, plus de Waouh! » disent les personnages. Et c’est bien de ça qu’il s’agit, on se retrouve avec une scène complétement fermée à l’intervention humaine où trois géants et un raptor s’affrontent. Si c’est pour voir d’énormes créatures se battre entre elles, je te conseillerais plutôt de regarder le dernier Godzilla. Jurassic World

Je pourrais encore écrire des dizaines de lignes sur ce film que j’ai trouvé trop décevant et loin d’être assez profond. Il s’agit vraiment d’un pur divertissement pour ceux qui ne cherchent pas un film vraiment bien ficelé. Dommage d’avoir attendu si longtemps et avec tellement d’impatience pour voir ça.   mosa Et toi, l’as tu vu? Qu’en penses-tu?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s