Ma nouvelle organisation depuis que j’ai repris le chemin du travail.

Depuis le 1er septembre, je travaille de nouveau. Ce n’est pas le même boulot qu' »avant » ceci dit. Je suis devenue AVS , je travaille avec un enfant atteint d’autisme sur son temps scolaire. Mais là n’est pas le but de l’article. Même si je pense bientôt écrire un article sur mon nouveau métier. Ce dont je veux te parler ici, plus particulièrement, c’est comment, pourquoi et surtout dans quel état d’esprit j’ai repris une activité.

Remontons ensemble quelques temps plus tôt: Il y a 18 mois, je donne vie à un merveilleux petit Prince qui remplit mon coeur d’amour et qui me perturbe quelque peu. Pendant la grossesse, je me disais sans cesse que je voulais être une femme active, le métro voiture , boulot, dodo ne me faisait pas peur. Mais l’arrivée de Bébé a chamboulé tous mes principes et je me suis retrouvée femme au foyer heureuse. Il ne me fallait rien de plus (ou si, un petit peu plus de sous peut être?) . Je disais même à l’Homme que ce rôle me comblais de bonheur et que je ne voulais rien faire d’autre. Mais (puisqu’il faut un mais …) les finances n’étaient plus au beau fixe. On galèrait de plus en plus à finir les mois, et pour les vacances d’été, pas la peine d’y penser. Alors je me suis inscrite au chômage et j’ai repris doucement mes recherches d’emplois. Nous voilà en juin 2015, la fin de mes allocations chômage finissant en novembre, il fallait absolument que je trouve du travail. Ma conseillère étant une femme assez gentille me réoriente sur ce que je veux faire depuis toujours: l’éducation. J’envoie des CV, passe des entretiens et me voilà assistante de vie scolaire, un job à temps partiel dans lequel on ne s’ennuie jamais. Nous ne sommes pas plus riches mais on évite de justesse la misère qu’aurait suscité la fin de mes allocations chômage.

organizer-791939_1920.jpg

Je t’avoue que cette situation n’a pas été simple à gérer au début. Mais une fois l’organisation trouvée, on vit la situation sereinement.

C’est pourquoi, de par mon expérience je peux te donner quelques petits conseils.

  • Trouver La nounou au top: C’est le plus compliqué mais quand on se retrouve face à quelqu’un en qui nous avons entièrement confiance, y a pas photo, ça change une vie. Pour notre part, nous avons décidé de choisir une nounou , amie de ma famille d’une trentaine d’années, qui vit à une vingtaine de kilomètres de chez nous. Certes, ça fait de la route en plus, mais je préfère laisser mon petit chez quelqu’un en qui j’ai entièrement confiance mais qui vit loin plutôt qu’à une parfaite inconnue qui habite à deux rues de chez moi.
  • Moins de temps pour soi le matin = plus d’organisation le soir d’avant. Si tu n’es pas vraiment du matin comme moi, tu sais déjà à quel point les 5 minutes en plus sous la couette sont les bienvenus. Mais pour pouvoir profiter de son lit douillet quelques instants encore le matin, il faut préparer les affaires le soir d’avant. On ajoute des couches dans le sac à langer, mets une tenue de rechange, on prépare ses clés de voiture et de maison pour ne pas avoir à les chercher, on prépare sa propre tenue sur un cintre et le maquillage sur sa coiffeuse. Et si en plus on peut prendre sa douche le soir avant d’aller se coucher, c’est parfait! Autant de petites choses qui font gagner un temps précieux le matin et permettent d’être plus zen.
  • On prend les rendez vous chez le médecin, l’esthéticienne, le dentiste… sur notre jour de repos. J’ai essayé de combiner pendant un temps ma vie professionnelle, ma vie de maman et mes divers rendez vous et rien n’est plus stressant que de devoir courir à la sortie du travail pour récupérer le petit afin de ne pas être en retard à un rendez vous.
  • On se couche tôt, on ne tire pas trop sur la corde pour éviter de se retrouver fatigué et malade. On a beau penser avoir un mental d’acier, le jour où la fatigue est trop intense c’est le corps qui finit par se plaindre et ça peut faire très mal!
  • Enfin, n’oublie pas de vivre. Le meilleur conseil de tous selon moi. La journée a été épuisante, la maison ressemble à un champs de bataille. J’ai envie de dire : Tant pis. Prenez plutôt le temps de jouer avec vos enfants, de regarder une série ou de faire un peu de pâtisserie. Demain sera forcément un meilleur jour! Vous pourrez faire le ménage plus tard ( pas dans une semaine hein!) . L’important c’est de continuer de vivre.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s