Saint Malo intra muros.

dsc_0270

Cela va bientôt faire deux semaines que nous avons passé un week end à Saint Malo et je n’ai pas eu encore le temps de partager ici mes photos de la vieille ville. Il y aurait tellement de choses à dire sur cette ville bretonne, tout près de notre Mont Saint Michel normand. Mais je crois que le mieux est de me cantonner à évoquer ses belles pierres et ses ruelles dynamiques. Encore un joli lieu à découvrir. Il fait bon s’y promener et on peut y découvrir de belles petites enseignes. Il suffit de chercher un peu et de s’éloigner des rues principales où se sont installées toutes les grandes marques hors de prix, pour y trouver des trésors. Mais, je n’en dis pas plus, simplement que pour se rendre compte de l’ambiance et de sa magie, le mieux est encore de vouloir y mettre les pieds.

dsc_0220dsc_0219dsc_0221dsc_0226dsc_0227dsc_0228dsc_0241dsc_0247dsc_0250dsc_0258dsc_0267dsc_0269dsc_0251dsc_0273dsc_0271

Aqua

 

DSC_0167.jpg

Il est de ces lieux qui vous touchent, vous laissent comme une trace indélébile, un souvenir ineffaçable. Des lieux que l’on découvre petit et dans lesquels on revient régulièrement avec des gens différents pour faire découvrir aux autres la sensation et l’émotion qu’ils ont suscité la première fois. Moi, j’en ai pleins des endroits un peu magiques qui me laissent un sourire béat sur les lèvres et un visage serein rempli d’une émotion certaine. C’est le cas de l’aquarium de Saint Malo que je connais depuis enfant. Comme je l’ai déjà dit ici, j’ai une certaine attirance pour l’univers et ses étoiles mais également pour les fonds marins et leurs mystères . La mer, à mes yeux, c’est comme un monde parallèle où vivent des choses aussi belles qu’étranges et peu de gens ont conscience de la beauté des créatures qui s’y trouvent. En regardant certaines de mes photos, j’ai même quelque peu fait la comparaison entre ce que j’ai vu et les animaux créés par James Cameron pour Avatar. L’inspiration est très nette: des couleurs électriques, de longs filaments qui semblent flottés dans l’eau et ces néons qui apportent cette lumière si particulière. A l’aquarium, se retrouver à contempler ces êtres vivants, c’est comme regarder une scène contemplative au cinéma. C’est long et lent, mais c’est fascinant.

dsc_0153

dsc_0156

dsc_0154

DSC_0170.jpg

DSC_0162.jpg

DSC_0160.jpg

DSC_0172.jpg

DSC_0180.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0872.jpg

DSC_0181.jpg

IMG_0862.jpg

IMG_0874.jpg

DSC_0187.jpg

DSC_0188.jpg

DSC_0190.jpg

DSC_0202.jpg

Quatre jours dans le Finistère.

Pendant les vacances de la Toussaint, nous avons décidés de prendre un grand bol d’air marin sur les côtes bretonnes. Nous avons loués une petite maison dans la résidence Néméa de Locmaria Plouzané qui offre une magnifique vue sur la plage de Porsmilin et sur le large. Je suis une amoureuse de l’océan, et, je ne crois pas l’avoir déjà dit ici, mais lorsque j’étais petite (parmi les autres nombreux métiers que j’ai voulu exercer) je voulais devenir océanographe. J’étais attiré par tout ce qui vit aux abords et sous l’océan et je crois qu’aujourd’hui c’est une chose qui me parle encore. D’ailleurs, je prend toujours bien soin de passer le plus de temps possible à la plage. Dès que j’ai un moment de libre , été comme hiver, j’emmène mon fils se balader sur le littoral. La mer, ça a quelque chose de mystérieux et à la fois, c’est tellement apaisant. Je crois que je ne m’en lasserais jamais. Et puis, j’adore aussi découvrir de nouvelles choses, rencontrer des cultures différentes de la mienne et aller photographier des lieux atypiques et pleins de charmes. C’est pourquoi aujourd’hui , je voulais absolument écrire cet article pour pouvoir partager nos quatre jours de balades et de découvertes dans le Finistère Nord.

DSC_0500.jpg

 

Jour 1: Plougonvelin, la Pointe Saint Mathieu et une après midi à la plage. 

La première journée a commencé sous un temps maussade, parfait pour aller au marché dans la ville la plus proche de Locmaria- Plouzané : Plougonvelin. Nous nous sommes garés sur un parking à l’entrée de la ville et avons rejoint le centre par la plage. J’ai beaucoup aimé découvrir de grandes maisons typiquement bretonnes qui ont presque l’air de châteaux de princesse. La ville est dynamique et propose pas mal d’activités même en octobre. Elle est aménagée de façon à ce que les séjours soient confortables et agréables pour les familles (magasins alimentaires regroupés dans le centre, parcs pour enfants, grande piscine, résidences de vacances face à l’océan, petits sentiers …) . La plage est immense et n’a rien à voir avec les petites plages bretonnes que j’ai l’habitude de voir.

DSC_0016.jpg

DSC_0018.jpg

DSC_0017.jpg

DSC_0050.jpg

DSC_0082.jpg

Après avoir longé Plougonvelin par la plage et après avoir profité du marché, nous nous sommes rendus à la pointe Saint Mathieu, réputé pour être très touristique et proposant un patrimoine historique d’exception. Un lieu où se mêlent architecture et histoire. Il s’agit d’une abbaye où logeaient autrefois des moines bénédictins qui a été vendue par l’Etat après la Révolution Française. Aujourd’hui , il ne reste que ce que les hommes et le temps ont réussi à préserver: des ruines majestueuses sur lesquelles veille le phare. On se retrouve complètement suspendu hors du temps dans cette abbaye. Cette pointe offre également une superbe vue sur l’océan.

DSC_0089 (1).jpg

DSC_0106.jpg

IMG_0619.jpg

DSC_0151.jpg

DSC_0164 (1).jpg

DSC_0165.jpg

DSC_0169.jpg

DSC_0194.jpg

DSC_0186.jpg

L’après midi, nous avons profité du temps plus clément et des températures douces pour passer du temps sur la plage de Porsmilin . Cette même plage que l’on peut admirer directement de la résidence.

DSC_0206 (1).jpg

DSC_0213.jpg

DSC_0214.jpg

DSC_0243.jpg

DSC_0285.jpg

DSC_0289.jpg

DSC_0367.jpg

IMG_0649.jpg

IMG_0706.jpg

 

Jour 2 : Locronan

Le deuxième jour, nous nous sommes dirigés vers Locronan, à 1h20 de route de Locmaria-Plouzané. Mes parents avaient entendus parlé lors de leurs dernières vacances de cette petite cité de caractère classée aux Monuments Historiques. Le village encore entièrement pavé, offre à ses visiteurs un tas de boutiques atypiques. De la savonnerie à la bibliothèque celte en passant par les conserveries et les boulangeries aux kouign Amann exquis. Mais le plus impressionnant dans cette cité reste la grande église sur la place principale. Imposante et splendide, elle est accolée à une petite chapelle. Nous avons également découvert une boutique absolument magnifique sur la place principale qui offre un panorama superbe sur les paysages environnants. D’ailleurs , j’y ai fait un achat que je viendrais dévoilé ici dans un look.

DSC_0414.jpg

DSC_0415.jpg

DSC_0416.jpg

DSC_0418.jpg

DSC_0420.jpg

DSC_0423.jpg

DSC_0425.jpg

DSC_0424.jpg

DSC_0430.jpg

DSC_0439.jpg

DSC_0443.jpg

DSC_0445.jpg

DSC_0448.jpg

DSC_0449 (1).jpg

DSC_0454.jpg

DSC_0455 (1).jpg

DSC_0457.jpg

 

Jour 3 : Le Conquet. 

Le troisième jour, nous avons découvert le Conquet. J’ai mis un point d’honneur à aller visiter cette cité maritime puisque j’en entendais parler depuis près de dix ans sans jamais avoir eu l’occasion d’aller la découvrir. Aujourd’hui, c’est chose faite et je ne suis pas déçue. Bien que touristique, elle reste une petite ville pleine de charme et le port est très beau. Elle a un air de ville du bout du monde. Nous avons passé une matinée entière à flâner dans les ruelles avant d’aller nous restaurer dans une crêperie typique de la rue commerçante.

DSC_0469.jpg

DSC_0474.jpg

DSC_0477.jpg

DSC_0481.jpg

DSC_0493.jpg

DSC_0494.jpg

DSC_0497.jpg

DSC_0499.jpg

IMG_0685.jpg

DSC_0512.jpg

DSC_0513.jpg

DSC_0515.jpg

DSC_0518.jpg

 

Jour 4 : Balade matinale sur la plage de Trégana. 

Et le dernier jour, nous avons bouclés nos valises et préparer notre retour avant d’aller faire une dernière virée matinale sur la plage de Trégana que nous avons rejoint à pieds de la plage de Porsmilin en longeant la côte. J’ai adoré prendre des photos ce matin là. Le soleil , légèrement caché par un voile nuageux donnait aux paysages des couleurs de crépuscule alors qu’il n’était que 10h30 du matin. Et même si ce n’est pas ma plage préférée, il faut avouer que, désertée par les touristes , elle offre un très beau décor pour les photos.

img_0714

dsc_0533

dsc_0524

DSC_0522.jpg

 

DSC_0525 (1).jpg

IMG_0718.jpg

 

 

Et voir un lever de soleil.

dsc_0889

Je n’ai jamais été une lève-tôt. Les seuls levers de soleil auxquels j’assiste sont ceux qui se pointent sur la route lorsque je vais au travail. Mais jamais je n’avais assisté à un lever de soleil par plaisir. Je photographie souvent les couleurs du crépuscule , du jour qui s’éteint et qui laisse place à la lune et aux étoiles. J’immortalise les indigo, bleu nuit, rouge et rose-orangé qui apparaissent soudain derrière ma fenêtre et je les contemple de longues minutes sans jamais m’en lasser. Je suis amoureuse du jour qui décline, de son ambiance si particulière. Mais pouvais-je tomber amoureuse du jour qui se lève? Rien n’était moins sur. Pourtant vendredi, après une nuit chaotique et un lever avant les aurores, je cherchais quelque chose à faire. Le Petit Prince ne voulait pas se rendormir et tournait en rond dans la maison cherchant désespérément à quel jeu il pouvait bien jouer. Je me suis alors préparer à sortir, l’ai habillé et l’ai emmené à Cabourg, cette ville dont je parle tout le temps. Il était alors 8h20. Le soleil n’était pas encore là, les boutiques étaient fermées et les bords du canal silencieux. Le lieu avait un coté complètement irréel, il n’appartenait qu’à nous. Et puis, au fur et à mesure de la balade, le ciel s’est éclairci, de mystérieuses couleurs sont apparues. Tout d’un coup , les nuages jusqu’alors gris menaçants sont devenus orange, jaune et rose! Le ciel tout entier s’est transformé pour nous laisser devant un spectacle sans nom. Nous avons donc marché un peu plus vite pour atteindre la promenade et observer cette véritable oeuvre de la nature depuis la plage. Mais l’aube avait l’air pressée, tout comme les gens qui partent travailler. Le jour met trop peu de temps à se lever, si bien qu’une fois la plage atteinte le ciel avait revêtu son habituel habit bleu et gris.

dsc_0899

dsc_0937

dsc_0931

dsc_0917

dsc_0891

dsc_0951

dsc_0957

dsc_0961

dsc_0963

dsc_0964

 

Ce qui a changé en Automne depuis que nous sommes trois.

L’automne a toujours été une saison que j’adore pour tout un tas de raisons que j’ai déjà énoncées ici. Mais depuis que notre Kéo est arrivé, quelques petites choses ont changé et ont donné à cette saison une saveur différente.

IMG_0453.jpg

Les dimanches sous le plaid ont laissé place aux promenades en forêt. Avant, avec l’Homme, les dimanches après midi était synonymes de cocooning dans le canapé avec petits gâteaux tout droits sortis d’une pâtisserie et un DVD tout neuf à regarder. En presque 4 ans, on a accumulé une sacrée collection de films!  Et puis, avec l’arrivée de bébé, tout a radicalement changé. Nos nouvelles habitudes me plaisent cependant tout autant. Maintenant le dimanche c’est grand bol d’air frais et balades. C’est aussi le jour où on aime le plus profiter des lieux et du temps pour prendre des photos. On bouge, on respire, on maintient notre bonheur familial au beau fixe!

Halloween est une fête que l’on célèbre dignement de nouveau. J’ai toujours adoré Halloween et mis un point d’honneur à le fêter tous les ans d’une manière ou d’une autre. Mais depuis que Bébé est là , on se déguise, on va chercher les bonbons , on accueille les autres enfants chez nous. En amont, on prépare la décoration de la maison. D’ailleurs, c’était la partie un peu casse tête avant. Aujourd’hui c’est devenu un véritable plaisir puisque j’ai des petites mains qui découvrent et jouent avec les décors.

On découvre les tenues chaudes pour enfants. La mode d’automne est pour moi la plus jolie qu’il soit. Plus jeune, j’aimais beaucoup la période de pré-rentrée où on choisissait les vêtements pour l’automne avec le retour des bonnets, des bottines, de la suédine et des couleurs chaudes mais foncées comme le prune, le bordeaux ou le rouge orangé. Alors que je me suis très longtemps amusée à composer mes looks d’automne, l’arrivée d’un enfant permet de s’éclater deux fois plus. Et puis, il faut dire que les habits pour enfants sont tellement chou!

On chope tous les virus qui passent chez la nounou. C’est le point noir! Alors qu’entre mes 18 et 22 ans je n’avais pas été malade une seule fois, une fois le bébé chez la nounou les virus s’en donnent à coeur joie! Trois gastro, deux grippes et quelques rhumes plus tard, on ne fait plus trop les malins. Le pire dans tout ça? C’est qu’on chope tout systématiquement tous les trois en même temps…

 

DSC_0335.jpg

DSC_0354.jpg

Un week end dans la Somme.

img_0403-1

Le week end dernier, nous avons profité des dernières chaleurs estivales pour aller dans la Somme le temps d’un court séjour. Nous avons trouvé une offre sur Voyage-privé.com pour deux nuits dans un village club Pierre et Vacances. Nous ne voulions pas partir trop loin de notre maison pour ne pas avoir trop d’heures de route mais nous voulions être dépaysés quand même . Ayant déjà fait la Bretagne au début des vacances d’été , nous avions décidé de rouler vers le nord plutôt que vers le sud. A vrai dire, j’avais un peu peur qu’il fasse froid, nuageux et qu’en plus, ce ne soit pas très beau. Chez moi, les clichés ont la vie dure. C’est donc pleine d’à priori négatifs mais l’esprit ouvert que j’ai pris mes valises et ai passé le pont de Normandie.

Arrivée sur place, j’ai découvert une région charmante et un village club vraiment trop mignon. Nous logions dans une maison 4/5 personnes à 600 mètres de la mer et à 10 minutes à pieds du centre du village vacances. Notre quartier avait sa propre piscine, ce qui ne nous obligeait pas à aller jusqu’à l’aqualud pour faire trempette. Nous avons essayé de profiter au maximum des activités proposées mais il y en avait tellement que nous n’avons pas eu le temps de tout faire. Et puis, nous nous sommes beaucoup reposés et avons observer chaque soir le soleil se coucher et la lune apparaitre. C’était mon moment préféré de la journée. Le crépuscule changeait l’ambiance du quartier la rendant presque féerique. Les maisons ressemblaient alors à des maisons de poupées d’où l’on pouvait entendre, en ouvrant la fenêtre et en tendant un petit peu l’oreille, les rires des enfants. C’était absolument magique.

DSC_0011.jpg

DSC_0008.jpg

 

img_0400

dsc_0115

dsc_0110

dsc_0118

dsc_0022

dsc_0015

dsc_0122-1

dsc_0130

dsc_0163

dsc_0119

Le château de Vendeuvre.

DSC_0167.jpg

Vendredi dernier, il faisait enfin un temps magnifique sur ma Normandie. Avec mon fils, nous l’attendions depuis longtemps. Je crois que lui comme moi en avions marre de rester cloitrer à la maison à nous occuper comme nous le pouvions. Les activités manuelles et les dessins animés c’est bien mais ça ne va qu’un temps. Nous avions besoin de sortir. Donc ce vendredi matin là, nous nous sommes levés tôt sous un ciel tout bleu et j’ai emmené mon Kéo découvrir le château de Vendeuvre à 10 minutes en voiture de la maison. Je le connaissais déjà mais ça faisait bien 15 ans que je n’y avais pas mis les pieds. Mes parents en garde un souvenir assez désenchanté , moi au contraire c’est un lieu que j’adore. Je trouve que c’est un endroit pleins de surprises, pour les rêveuses en somme. L’ambiance y est familiale même si au premier abord on pourrait penser qu’elle est légèrement hautaine. Cependant, en parlant un petit peu avec les hôtesses, je me suis vite rendue compte que les visiteurs peuvent faire « comme chez eux ». Ainsi, les enfants sont accueillis avec plaisir et les familles peuvent pique niquer ou se reposer dans le parc. Quant aux surprises, elles sont nombreuses. Il y a pleins d’endroits à voir. Tout d’abord, à l’entrée , il y a un petit musée sur le mobilier miniature. C’est tellement mignon de voir toutes ces pièces reconstituées comme si elles devaient être placées dans une maison de poupée. Et puis en sortant on découvre le parc et le très joli château dont on peut visiter le rez de chaussée et les sous sols. Ce ne sont pas des lieux dans lesquels nous nous sommes attardés puisque j’ai un petit garçon débordant d’énergie qui à besoin de courir. Par contre, nous avons passé presque deux heures dans les jardins. Nous sommes d’abord allés dans les jardins d’eau surprises. C’est le plus ludique des jardins du château. En effet, des capteurs sont mis au sol permettant de déclencher les différents jets d’eau lors du passage des promeneurs. C’est aussi le mieux entretenu. Autre lieu insolite, la grotte aux coquillages . Il s’agit d’une petite grotte entièrement tapissée de coquillages qui permettrait de lié les profondeurs des mers et le ciel selon la mythologie. Malheureusement, les grilles étaient fermées et je n’ai pas pu prendre de photos correctes. Nous avons terminé notre balade par les labyrinthes (le moins bien entretenu) et le jardin exotique que j’ai adoré! C’est comme un petit coin de paradis en plein milieu de la campagne normande.

DSC_0165.jpg

DSC_0163.jpg

DSC_0179 (1).jpg

DSC_0185.jpg

DSC_0190.jpg

DSC_0193 (1).jpg

DSC_0194.jpg

DSC_0196.jpg

DSC_0209.jpg

DSC_0210.jpg

DSC_0224.jpg

DSC_0220.jpg

DSC_0228

DSC_0226

DSC_0239

DSC_0241

DSC_0254

DSC_0255

DSC_0271

DSC_0291

DSC_0303

DSC_0305 (1)

DSC_0312

DSC_0326

 

Notre journée à Cerza.

DSC_0396.jpg

Samedi dernier, nous avons emmené Kéo au zoo. Nous ne sommes pas très friands de ce genre d’endroit d’habitude. Nous avions été à Jurques il y a quelques années et nous avions été déçus de voir que les animaux vivaient dans de tout petits enclos. C’est pourquoi, après en avoir parlé , nous avons décidé d’emmener notre fils à Cerza finalement. C’est un endroit que nous connaissons et dans lequel nous prenons plaisir à aller puisque les valeurs véhiculées sont celles qui nous intéressent. Il est important pour moi que Kéo connaisse la nature, l’environnement qui l’entoure mais aussi les différents environnements du monde. Je voudrais le sensibiliser à l’importance de la vie qu’elle soit humaine, animal ou végétal ( Et par les temps qui courent ce n’est pas chose facile) . Cerza est un zoo qui s’implique beaucoup dans la protection et le bien être des animaux en sensibilisant ces visiteurs mais en faisant également des actions pour la sauvegarde des espèces dans le monde. Nous sommes arrivés sur place à 11h et avons déjeuné dans le restaurant/brasserie du parc avec une vue imprenable sur la plaine des animaux asiatiques. Deux parcours ont été mis en place pour les visiteurs retraçant chacun un périple au sein des continents. Les panneaux explicatifs sont bien pensés puisqu’ils n’assomment pas les promeneurs d’informations. Ils sont courts et efficaces , ce qui donne aux parents d’enfants en bas âge comme nous l’opportunité de lire sans avoir besoin d’y passer plusieurs minutes. Il y a également des petits jeux (questions/réponses , vrai/faux, panneaux interactifs) qui sont proposés aux enfants tout le long du parcours. Il nous a fallu quatre heures pour faire l’ensemble du parc et Kéo a marché tout le long. Nous avons fini notre journée en prenant le petit train qui lui aussi fait un tour du parc en passant dans certains enclos. Ce qui nous a permis d’en voir un peu plus sans avoir besoin de marcher. Le parc est très beau et les décors toujours bien faits.

DSC_0390.jpg

DSC_0414.jpg

DSC_0501.jpg

 

DSC_0563.jpg

DSC_0591.jpg

DSC_0369.jpg

DSC_0373.jpg

DSC_0421.jpg

DSC_0447.jpg

DSC_0461.jpg

DSC_0544.jpgDSC_0554

Tout s’accélère.

Pendant trois ans, nous avons vécu dans une bulle qui rebondissait hors du temps. Les choses prenaient leur place petit à petit. Au début, il y a eu ce minuscule coeur qui bat au creux de mon ventre et pas mal d’attente. Il fallait attendre que le ventre s’arrondisse, que le bébé grandisse. Il fallait attendre la prochaine échographie et la nouvelle prise de sang. Il fallait se l’imaginer là, le tout petit bébé. Au début, il était imperceptible. Quelque chose de nouveau était en train d’arriver mais on ne se rendait pas encore bien compte. Et puis le ventre a gonflé et très vite on a senti les premiers coups de pieds. Notre vie à trois a peut être commencé là. On y pensait tout le temps. Tu crois qu’il aura ton nez? Tu penses qu’il sera grand? Et sinon, tu veux l’appeler comment? Et un jour, nous nous sommes rencontrés. La bulle n’a pourtant pas éclaté. Les choses prenaient leur place indéniablement. Il fallait s’habituer à être trois et à être baigner dans un amour constant. Il y a eu les premiers sourires, les premières petites syllabes, les biberons de nuits et puis les nuits complètes. Il y eu les longs câlins, les premiers petits pots, les premières nuits dans sa chambre, le premier quatre pattes et puis un jour la marche. Tout ça , ça a pris trois ans. Du minuscule coeur qui bat au grand bébé. Aujourd’hui la bulle a éclaté. Je ne dis pas que c’est moins bien, non ce n’est pas moins intense mais c’est différent. Le bébé a laissé place au petit garçon et tout est en train de s’accélérer. Il n’est plus collé à moi, il joue tout seul et il se fait des copains. Maintenant, j’aime tellement venir lui faire un dernier baiser le soir avant d’aller me coucher et l’entendre murmurer « Bonne nuit. Je t’aime Maman ». J’aime tellement déjeuner le matin à ces cotés. J’aime  tellement le voir gambader avec moi plutôt que de l’avoir dans la poussette. J’aime tellement son caractère et ses goûts affirmés. J’aime tellement le voir grandir tous les jours. La bulle a éclaté et en une fraction de seconde le temps s’est accéléré. Dans mon coeur de maman, les journées ont tout à coup pris une saveur différente. Et c’est tant mieux, ça veut simplement dire qu’ici tout est parfait.

DSC_0587.jpg

 

Balade à Beuvron en Auge.

DSC_0695.jpg

Je ne sais pas si c’est pour tout le monde pareil, mais chez nous, nous avons la fâcheuse manie de ne jamais visiter les lieux touristiques les plus proches de notre maison. Nous y passons, en coup de vent, mais bien souvent nous ne nous y arrêtons pas. Pourtant, il se cache parfois de vrais trésors du patrimoine, aux allures peut être un peu trop touristiques mais qui dégage beaucoup de charme. Récemment, il fallait que je shoot un look pour le blog ( ce look là) et par manque de temps, il fallait absolument que le lieu soit à moins de 20 minutes de notre maison. Nous n’ avons pas vraiment eu de mal à savoir où il fallait aller. A chaque fois que nous allons à la plage, nous passons par Beuvron en Auge et jamais nous ne nous y sommes arrêtés. Je ne connaissais donc que les façades familières de la rue principale qui traverse de part en part ce tout petit village et déjà j’aimais beaucoup. Mais ce qu’on a découvert en flânant ici et là était tout aussi beau. J’ai donc pris quelques clichés, en une demie heure de temps parce qu’on était attendu quelque part mais j’aurais pu en prendre pendant des heures.

DSC_0701.jpg

DSC_0702.jpg

DSC_0708.jpg

DSC_0712.jpg

DSC_0732.jpg

DSC_0742.jpg

DSC_0743.jpg

DSC_0698.jpg

DSC_0753