Mon make up pour Noël.

dsc_0415

Cela fait deux ans qu’en période de Noël je ne jure plus que par les make up vert sapin. J’ai une attirance profonde pour cette couleur foncée, tout comme j’aime le bleu nuit et le noir pailleté. Et même si le make up de fête par excellence passe souvent par des rouges intenses et des couleurs très lumineuses (comme le doré et l’argenté par exemple), je trouve que rien ne va mieux sur moi qu’un regard prononcé et une bouche complètement nude. En ce qui concerne le vermillon et les paillettes je préfère les garder pour la tenue et les emballages cadeaux.

dsc_0436dsc_0440

DSC_0413.jpg

Publicités

Et voir un lever de soleil.

dsc_0889

Je n’ai jamais été une lève-tôt. Les seuls levers de soleil auxquels j’assiste sont ceux qui se pointent sur la route lorsque je vais au travail. Mais jamais je n’avais assisté à un lever de soleil par plaisir. Je photographie souvent les couleurs du crépuscule , du jour qui s’éteint et qui laisse place à la lune et aux étoiles. J’immortalise les indigo, bleu nuit, rouge et rose-orangé qui apparaissent soudain derrière ma fenêtre et je les contemple de longues minutes sans jamais m’en lasser. Je suis amoureuse du jour qui décline, de son ambiance si particulière. Mais pouvais-je tomber amoureuse du jour qui se lève? Rien n’était moins sur. Pourtant vendredi, après une nuit chaotique et un lever avant les aurores, je cherchais quelque chose à faire. Le Petit Prince ne voulait pas se rendormir et tournait en rond dans la maison cherchant désespérément à quel jeu il pouvait bien jouer. Je me suis alors préparer à sortir, l’ai habillé et l’ai emmené à Cabourg, cette ville dont je parle tout le temps. Il était alors 8h20. Le soleil n’était pas encore là, les boutiques étaient fermées et les bords du canal silencieux. Le lieu avait un coté complètement irréel, il n’appartenait qu’à nous. Et puis, au fur et à mesure de la balade, le ciel s’est éclairci, de mystérieuses couleurs sont apparues. Tout d’un coup , les nuages jusqu’alors gris menaçants sont devenus orange, jaune et rose! Le ciel tout entier s’est transformé pour nous laisser devant un spectacle sans nom. Nous avons donc marché un peu plus vite pour atteindre la promenade et observer cette véritable oeuvre de la nature depuis la plage. Mais l’aube avait l’air pressée, tout comme les gens qui partent travailler. Le jour met trop peu de temps à se lever, si bien qu’une fois la plage atteinte le ciel avait revêtu son habituel habit bleu et gris.

dsc_0899

dsc_0937

dsc_0931

dsc_0917

dsc_0891

dsc_0951

dsc_0957

dsc_0961

dsc_0963

dsc_0964

 

Un week end dans la Somme.

img_0403-1

Le week end dernier, nous avons profité des dernières chaleurs estivales pour aller dans la Somme le temps d’un court séjour. Nous avons trouvé une offre sur Voyage-privé.com pour deux nuits dans un village club Pierre et Vacances. Nous ne voulions pas partir trop loin de notre maison pour ne pas avoir trop d’heures de route mais nous voulions être dépaysés quand même . Ayant déjà fait la Bretagne au début des vacances d’été , nous avions décidé de rouler vers le nord plutôt que vers le sud. A vrai dire, j’avais un peu peur qu’il fasse froid, nuageux et qu’en plus, ce ne soit pas très beau. Chez moi, les clichés ont la vie dure. C’est donc pleine d’à priori négatifs mais l’esprit ouvert que j’ai pris mes valises et ai passé le pont de Normandie.

Arrivée sur place, j’ai découvert une région charmante et un village club vraiment trop mignon. Nous logions dans une maison 4/5 personnes à 600 mètres de la mer et à 10 minutes à pieds du centre du village vacances. Notre quartier avait sa propre piscine, ce qui ne nous obligeait pas à aller jusqu’à l’aqualud pour faire trempette. Nous avons essayé de profiter au maximum des activités proposées mais il y en avait tellement que nous n’avons pas eu le temps de tout faire. Et puis, nous nous sommes beaucoup reposés et avons observer chaque soir le soleil se coucher et la lune apparaitre. C’était mon moment préféré de la journée. Le crépuscule changeait l’ambiance du quartier la rendant presque féerique. Les maisons ressemblaient alors à des maisons de poupées d’où l’on pouvait entendre, en ouvrant la fenêtre et en tendant un petit peu l’oreille, les rires des enfants. C’était absolument magique.

DSC_0011.jpg

DSC_0008.jpg

 

img_0400

dsc_0115

dsc_0110

dsc_0118

dsc_0022

dsc_0015

dsc_0122-1

dsc_0130

dsc_0163

dsc_0119

Un dimanche à Honfleur.

DSC_1145.jpg

 

Honfleur, cela faisait des années que je n’y avais pas remis les pieds. Pourtant, cette petite ville côtière d’où l’on peut voir le pont de Normandie n’est qu’à 45 petites minutes de chez moi. C’est vraiment un endroit que j’adore. C’est tout plein de petites ruelles remplies de boutiques plus charmantes les unes que les autres, des galeries d’art à foison et des restaurants en veux tu en voilà. Si l’on a pas peur de la foule et des rues étroites, alors on ne peut qu’aimer.

Honfleur, c’est aussi un port avec de très beaux bateaux, un carousel coloré et beaucoup d’animation! J’aime beaucoup dire que c’est notre Collioure normande. Moins ensoleillé et plus terne mais à la disposition semblable. Un labyrinthe pavé, des maisons collées, des vieilles pierres, des artistes et surtout la sensation qu’il fait bon y vivre.

DSC_1144.jpg

 

DSC_1096 (1).jpg

DSC_1097 (1).jpg

DSC_1106.jpg

DSC_1154.jpg

 

DSC_1165.jpg

DSC_1169.jpg

DSC_1188.jpg

DSC_1196.jpgDSC_1200.jpg

DSC_1230.jpg

Crépuscule.

Depuis toujours, j’aime énormément le crépuscule. Surtout en été, lorsque la chaleur se fait moins pesante, que les barbecues se terminent et que l’on remet un petit gilet pour ne pas avoir trop froid. J’aime le fait qu’il arrive tard et nous laisse, un peu ébahi, devant le spectacle de la nuit. Oh, j’aime aussi l’aube bien sur! Mais ce n’est pas la même ambiance. L’aube commence souvent une journée chargée et pleine de nouvelles aventures. Le crépuscule quant à lui, me laisse complètement rêveuse. J’en oublie le temps qui passe. J’adore observer ses couleurs et voir le soleil dans ces derniers rayons. C’est une beauté chaude, le crépuscule. C’est une caresse le long de la joue, un réconfort, un spectacle apaisant. Et même en Avril, alors qu’il tombe bien plus tôt que durant les mois d’été , il traine parfois, derrière lui, toute sa magie.

DSC_0521 (1).jpg

DSC_0584.jpg

DSC_0590.jpg

DSC_0597.jpg

DSC_0534.jpg

DSC_0593.jpg

 

La Birchbox colorée.

DSC_0499.jpg

DSC_0495.jpg

La Birchbox en collaboration avec Pantone est arrivée ce matin dans ma boite à lettres et c’est avec enthousiasme que je te montre ce que j’ai reçu ! Birchbox nous avait demandé de choisir la couleur de notre boite. Je crois que c’était un moment où j’avais très envie de soleil et d’été, du coup j’ai pris la jaune. Et je suis ravie, ça donne vraiment une touche de pep’s dans notre grisaille trop habituelle.

DSC_0504.jpg

 

DSC_0505.jpg

Pour les produits reçus , j’ai d’abord découvert dans ma box cette CC body cream de la marque Whish, que je connais déjà et que j’affectionne pour avoir testé leur gel douche et leur lait pour le corps à l’amande. L’odeur de coco est à tomber et je suis assez contente de découvrir un produit que je n’aurais jamais acheté! Cette CC cream est censée déposer un voile scintillant. A tester donc!

DSC_0506.jpg

DSC_0508.jpg

C’est la vraie découverte de la box: le gommage de la marque La Rosée que je ne connais absolument pas. Je trouve le packaging très frais et il me tarde de l’essayer. J’ai déjà testé des produits similaires avec des grains de jojoba et j’ai toujours aimé. J’espère que celui ci ne sera pas une exception.

DSC_0509.jpg

DSC_0512.jpg

Garancia, la marque que tout le monde connait mais que je n’ai encore jamais eu l’occasion de tester.  En tout cas, elle a très bonne réputation. J’adore recevoir des eaux micellaires. Je trouve que ce sont souvent des produits , avec les crèmes hydratantes, qui portent l’image d’une marque. Si celle ci me plait, il est probable que je m’intéresse un peu plus en détail à la gamme.

DSC_0501.jpg

DSC_0502.jpg

J’ai également eu un shampoing HIP  pour le volume. Je n’ai pas grand chose à dire là dessus, c’est un shampoing quoi. En tout cas, bon point pour son utilité. Je manque sévèrement de volume en ce moment.

DSC_0518.jpg

DSC_0513.jpg

Enfin, le produit make up! Un eye-liner de la marque Sumita que je ne connais pas du tout. Une grande découverte encore. Le crayon est brun et j’aime beaucoup la teinte pour des maquillages plus printaniers.

DSC_0524.jpg

Je suis donc conquise par cette box. Beaucoup de découvertes ce mois ci. J’espère que rien ne me décevras.

Ma routine make up du moment.

 

Il m’a fallu du temps pour trouver une vraie routine make up, j’ai regardé des tas de vidéos sur Youtube et lu beaucoup d’articles pour me trouver des habitudes qui me correspondaient vraiment. Certaines blogueuses préconisent de mettre le concealer avant le fond de teint, d’autres font le contraire. Certaines se maquillent les yeux avant tout le reste, d’autres gardent les yeux pour la fin. C’était vraiment pas facile de suivre les conseils des unes et des autres sans me mélanger les pinceaux ( et d’ailleurs, des pinceaux on devrait en parler!!!!) . C’est d’ailleurs pour ça qu’aujourd’hui j’ai envie de te parler de ma routine à moi et le mieux crois moi, c’est de prendre des petits conseils par ci par là pour se constituer des habitudes qui nous sont propres et qui s’accordent bien avec notre quotidien.

DSC_0149

 

Tout d’abord, (et là dessus toutes les filles sont d’accord) il faut penser à bien hydrater sa peau. J’utilise depuis quelques mois, la crème hydratante Himalaya Herbals qui va me durer une éternité puisqu’il faut une toute petite noisette de produit pour s’hydrater l’ensemble du visage et du cou. Je conseille vraiment cette crème à celles qui ont une peau sèche. Cependant, avec l’arrivée du printemps, j’ai envie de crèmes plus légères et je pense sérieusement à investir dans un hydratant plus fluide.

 

Après avoir pris soin de ma peau et avoir attendu que la crème pénètre bien, j’applique mon fond de teint tout neuf de chez Bourjois: le Air Mat en teinte beige. Cela fait maintenant quelques semaines que je l’utilise et je peux d’ores et déjà t’en dire des nouvelles. Enrichi en poudres matifiantes, il est parfait pour les peaux mixtes à grasses. Il matifie bien dans la durée. Par contre, pour son côté indétectable, on repassera! En effet, j’ai l’impression que le produit ne reste pas en place et au bout d’un certain temps fini par se voir. Autre défaut notable: sa couleur. Je n’ai jamais vu un fond de teint avec des sous tons si orangés. Je me suis posée la question de savoir si ce rendu n’était visible que sur ma peau mais en lisant les revues d’autre blogueuses, je me suis aperçue, qu’en effet, c’était son grand défaut. Je continue de l’utiliser mais j’ai la main moins lourde et cache le reste de mes imperfections (lorsque j’en ai besoin) avec un anticernes. Du coup, je suis un peu blasée d’avoir acheté un fond de teint qui n’est pas adapté à ma carnation. J’espère qu’il donnera un meilleur effet sur ma peau bronzée à la fin du printemps .

DSC_0159.jpg

 

Tu l’auras compris, je préfère de loin utiliser mon anticernes sur le fond de teint et non pas en dessous. Cela me permet de ne pas perdre de produit car certaines imperfections sont déjà suffisamment dissimulées par le fond de teint. Je viens de terminer mon anticernes de chez Loréal, le Touche Magique qui était trop clair pour moi l’été dernier mais qui m’est devenu indispensable durant l’hiver. Mes imperfections étant moins nombreuses ces derniers temps et n’ayant pas spécialement de cernes, je vais attendre un petit peu avant de racheter un concealer pour qu’il soit en raccord avec ma carnation lorsque j’ai la peau bronzée. Puis j’applique ma poudre libre de chez Yves Rocher que je rachète depuis des années maintenant et qui me plait toujours autant.

DSC_0150

En ce qui concerne les joues, j’aime alterner entre blush et bronzer. Je voue une véritable addiction aux blush pèche que je trouve tout à fait adaptés à mon teint. Le blush que j’utilise le plus en ce moment est celui de la marque Avril qui se nomme pèche de vigne nacré. Il est très léger et contient des micro paillettes dorées qui permettent d’illuminer le maquillage. Et je termine mon teint avec un enlumineur poudre que je trouve plus facile d’utilisation qu’en gel.

DSC_0162

Je suis dans ma période maquillage des lèvres en ce moment. Alors, je fais très peu de choses sur mes yeux. Je maquille d’abord mes sourcils avec un crayon rapporté du Japon par Nastasia du blog Toute de rose poudrée. Ensuite, j’applique le primer Benefit They’re real et un mascara The Body shop ou So Susan noir sur mes cils. Il m’arrive aussi de faire un trait en ras de cil inférieurs avec un des fards de ma palette Vice 4 d’Urban Decay.

DSC_0153.jpg

 

Enfin, je choisis un rouge à lèvres (avec l’arrivée du printemps, je privilégie les roses aux sous tons froids, cependant je teste aussi les rouges à lèvres Loc trouvés sur l’e-shop de Birchbox qui me plaisent de plus en plus!) et le tour est joué!

La table des deux ans.

 

DSC_1246

Pour les deux ans de Kéo , nous avions décidé de faire un grand goûter avec toute la famille et quelques amis. Au début, nous pensions faire une déco de table simple et sobre sur le thême de l’océan ( parce que le Petit Prince aime les dessins animés avec des tortues et des poissons et adore la mer), mais rien de ce qui était proposé dans les magasins de décoration ne me plaisait. Soit c’était trop « adulte » , soit c’était franchement de mauvais goût. Et puis, en réfléchissant un peu, nous nous sommes aperçus que nous fêtions ce joli moment le jour de Pâques.  Bingo! Le thème était trouvé. Et pour le coup, les boutiques proposaient beaucoup de choses différentes et pleins de petites mignonneries . Je crois même que, tout comme Halloween, Pâques redevient une fête à la mode. Tant mieux, j’adore ça. Et franchement, cette table ne donne t-elle pas un petit goût de printemps?!

DSC_1229

DSC_1233

DSC_1234

DSC_1235

DSC_1237

DSC_1240

DSC_1243

DSC_1253

DSC_1252

Le carrousel.

DSC_0057DSC_0038

Les carrousels sont certainement, avec les pommes d’amours, ce qui me donne envie de retourner en enfance. Et lorsque j’en vois un, la petite fille en moi renait. Enfant, je voulais toujours monter sur le cheval le plus haut, pour dominer les autres. J’étais fascinée par les couleurs et les musiques venues d’un autre temps. Et tous les ans, à la fête foraine du coin s’était la même rengaine. Je gardais un peu de l’argent reçu pour l’occasion pour le carrousel. Aujourd’hui, j’ai 23 ans et toujours un attachement particulier pour ce manège. Pourtant j’adore les sensations, sentir mon coeur battre à cent à l’heure. Mais, ce manège là, c’est un peu mon histoire, c’est un peu mon coeur. Il me rappelle la douceur, les rires des enfants, les peluches et leurs pinces. Il me rappelle ma famille réunie et l’odeur des croustillons. Et des carrousels, nous avons la chance d’en trouver quelques uns dans la région. Le plus joli, c’est surement celui là. Celui de Courseulles sur Mer. Et tant qu’à faire après deux tours à bord d’une calèche et sur le dos d’un cheval, nous nous sommes promenés sur la jetée.

Les pastels du ciel.

Un an que nous vivons dans cette maison et chaque soir de beau temps s’offre à nous le même spectacle: Celui des pastels dans le ciel. Il y a des phénomènes naturels qui rappellent la beauté à l’état naturel. La diversité des couleurs et des textures. Les étincelles dans les yeux, nous regardons alors le soleil se coucher à l’arrière de notre maison. Nous essayons de contenir dans notre imaginaire toutes les nuances. Du jaune, du rose, du violet, du bleu… Du foncé et du clair. Quelqu’un doit surement peindre notre jolie toile de fond ces soirs là et y accrocher des étoiles aussi lorsqu’il fait nuit. Parce que les étoiles, c’est joli aussi.

 

DSC_0424.jpg

DSC_0444.jpg

DSC_0446.jpg

DSC_0468.jpg