Et voir un lever de soleil.

dsc_0889

Je n’ai jamais été une lève-tôt. Les seuls levers de soleil auxquels j’assiste sont ceux qui se pointent sur la route lorsque je vais au travail. Mais jamais je n’avais assisté à un lever de soleil par plaisir. Je photographie souvent les couleurs du crépuscule , du jour qui s’éteint et qui laisse place à la lune et aux étoiles. J’immortalise les indigo, bleu nuit, rouge et rose-orangé qui apparaissent soudain derrière ma fenêtre et je les contemple de longues minutes sans jamais m’en lasser. Je suis amoureuse du jour qui décline, de son ambiance si particulière. Mais pouvais-je tomber amoureuse du jour qui se lève? Rien n’était moins sur. Pourtant vendredi, après une nuit chaotique et un lever avant les aurores, je cherchais quelque chose à faire. Le Petit Prince ne voulait pas se rendormir et tournait en rond dans la maison cherchant désespérément à quel jeu il pouvait bien jouer. Je me suis alors préparer à sortir, l’ai habillé et l’ai emmené à Cabourg, cette ville dont je parle tout le temps. Il était alors 8h20. Le soleil n’était pas encore là, les boutiques étaient fermées et les bords du canal silencieux. Le lieu avait un coté complètement irréel, il n’appartenait qu’à nous. Et puis, au fur et à mesure de la balade, le ciel s’est éclairci, de mystérieuses couleurs sont apparues. Tout d’un coup , les nuages jusqu’alors gris menaçants sont devenus orange, jaune et rose! Le ciel tout entier s’est transformé pour nous laisser devant un spectacle sans nom. Nous avons donc marché un peu plus vite pour atteindre la promenade et observer cette véritable oeuvre de la nature depuis la plage. Mais l’aube avait l’air pressée, tout comme les gens qui partent travailler. Le jour met trop peu de temps à se lever, si bien qu’une fois la plage atteinte le ciel avait revêtu son habituel habit bleu et gris.

dsc_0899

dsc_0937

dsc_0931

dsc_0917

dsc_0891

dsc_0951

dsc_0957

dsc_0961

dsc_0963

dsc_0964

 

Publicités

Etre en harmonie avec soi-même.

DSC_0650.jpg

Cela fait un moment que cet article connait des ébauches, des petites idées ci et là et des mots qui n’ont encore jamais vu le jour. C’était un peu vague. Je voulais parler d’amour, de nature, de citations qui font du bien, mais même le sujet me semblait un peu lointain . Il a fallu que je me pose vraiment en ce joli mois de septembre et que j’énumère une à une les choses qui font que je m’en sens bien. Evidemment, cela n’a pas été chose facile, mais en observant un peu les autres et en me concentrant sur moi même , j’ai trouvé les petites astuces qui m’aident à me sentir bien, en harmonie. Voilà qu’aujourd’hui je me sens capable de les partager ici et bien que n’étant pas universelles, je pense que ça vaut la peine d’essayer.

DSC_0651.jpg

  1. Faire ce qu’il me plait / assumer mes goûts: Je crois que de tout ce que je vais pouvoir énumérer ici, cette astuce là est ma grande victoire. J’ai très très longtemps eu honte de mes goûts et bien souvent soit je cachais certaines choses de ma personnalité soit j’essayais à tout prix de faire comme les autres. J’ai récemment pris conscience que même si j’avais les goûts les plus particuliers du monde , ils seront toujours ce qui me définit le mieux et ce qui fait que je suis moi. Alors tant pis si ma tenue est « spéciale », si la musique que j’écoute est totalement hétéroclite ou si un film qui me plait est critiqué de toute part. J’apprends peu à peu à passer au dessus d’éventuelles remarques et d’assumer pleinement la personne que je suis.
  2. Prendre du recul : être en harmonie avec soi même passe aussi souvent par le fait de savoir prendre du recul. Ne pas tout prendre au pied de la lettre et accepter que tout le monde n’est pas le même avis. Si les autres doivent accepter la personne que je suis, alors j’apprends également à accepter les autres tels qu’ils sont. Aujourd’hui je sais aussi prendre du recul sur mon travail, accepter le fait que je fais des erreurs et j’ai enfin compris que j’ai le droit de me tromper. Depuis, j’arrête de culpabiliser, je gagne en maturité et je mets ma fierté de côté pour aller m’excuser.
  3. Vivre dans un lieu où je me sens bien: Voilà quelque chose à mon sens de très important. Aimer le lieu dans lequel je vis. J’ai vécu en ville pendant cinq ans pour suivre les copains, faire des études, m’amuser mais j’ai toujours été une fille de la campagne. Et lorsque nous avons déménagé à 30 kilomètres de Caen, j’ai arrêté d’étouffer, je respire de nouveau mieux et toutes les tensions inutiles que j’avais créé en vivant dans un environnement qui ne me correspondait pas se sont envolées.
  4. Être positive: Ce n’est pas chose aisée mais quand j’ai gagné en positivité, j’ai également gagné en sérénité. Le meilleur moyen étant de penser dès le réveil à tout ce qui peut potentiellement me faire plaisir dans la journée. Et lorsqu’il s’agit d’une journée chargée en négativité, alors je prends cinq minutes après un repas ou en rentrant chez moi après le travail pour me recentrer sur moi et sur ma vie telle qu’elle est et y voir tous les petits bonheurs que je n’ai pas su apprécier dans la journée mais que j’apprécie à retardement. C’est aussi ça être positive: savoir s’émerveiller de petites choses à retardement ou être heureux pour les autres, par procuration.
  5. Rire : Pour vivre une vie heureuse, il faut rire. Et surtout savoir rire de tout, même de soi. Avant, j’étais très susceptible et j’avais honte pour un rien. Aujourd’hui , tout peut me faire rire, même si je trébuche du haut de mes talons. J’ai besoin de ma dose de joie et de petites blagues tous les jours. C’est un véritable moyen d’égayer toute une journée , surtout si la blague est bonne et qu’en y repensant cela me fait encore sourire.
  6. S’aérer : ça dépend des personnes mais à mon niveau c’est vital. J’ai besoin au moins une fois par mois , plus si possible, de voir autre chose que mon quotidien. S’aérer ça ne veut tout de même pas dire partir en week end à l’étranger régulièrement mais juste voir autre chose. Il peut s’agir d’une journée sur la côte, d’un week end dans un département voisin, tout ce qui fait oublier les habitudes de la maison.
  7. Prendre du temps pour moi: Pour me sentir bien, j’ai besoin de me consacrer une heure par jour où je ne pense à rien d’autre qu’à moi. Avec mon fils, c’est difficile d’avoir une heure complète alors je fais deux fois une demie heure. Souvent, je me lève une demie heure avant lui le matin pour prendre le temps de me préparer et je demande à son papa de s’en occuper une demie heure le soir pour que je puisse faire ce dont j’ai envie (appliquer du vernis, des soins, faire des photos, me préparer pour sortir…) . Prendre du temps pour moi, c’est aussi m’accorder une soirée de temps à autre pour un ciné, une soirée avec des copines ou un après midi pour une session shopping.
  8. Bien s’entourer: Il a fallu absolument que j’écarte les personnes toxiques à mon équilibre, entre celles qui ne savent rien faire d’autre que critiquer et celles qui imposent leur façon de vivre , j’avais de quoi faire. Une fois cette lourde tache effectuée, c’est clair que je me suis sentie un peu plus seule mais c’est ce que j’appelle bien m’entourer. Avoir peu d’amis ne signifie pas ne pas être aimé, mais plutôt être aimé à sa juste valeur, pour ce que l’on est vraiment. J’ai toujours pensé que les amis sont une sorte de famille que l’on choisit. Et comme pour toutes les familles, j’attends de mes amis un soutien à toute épreuve et un amour indéfectible (que moi même je tiens à leur offrir) . On me reproche souvent mon idéalisation, mais sincèrement, je pense que c’est possible.
  9. Lever les yeux et regarder le ciel : ça peut paraitre étrange et pourtant c’est vrai. Quand je prend le temps de regarder les étoiles, je me sens tellement petite et insignifiante que je me rends compte à quel point les problèmes qui m’accompagnent sont également petits et insignifiants. Je ne suis rien comparée à l’univers, rien d’autre qu’une petite poussière. Mes problèmes n’auront aucune incidence sur le reste et ça n’empêchera pas la Terre de tourner. Alors, je reprends une grande inspiration et je relativise.
  10. Aimer: C’est le point le plus important pour être en harmonie avec soi même . Parce qu’avant d’être aimé, de positiver, de relativiser et de vivre réellement, il faut d’abord aimer ( les autres et soi même). D’une certaine manière, c’est la clé. A mes yeux, rien n’est plus important dans la vie que l’amour. C’est une nécessité, c’est essentiel au bien être. C’est l’ouverture aux autres, les bases de la vie sociale et surtout c’est le sentiment positif le plus fort que l’être humain puisse ressentir. Tout passe par l’amour: de l’estime de soi aux passions les plus folles. D’ailleurs je conclus avec cette citation du Petit Prince  qui représente tout ce que je pense à propos de l’amour :  « Adieu , dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux.« 

DSC_0641.jpg

Le festival du cinéma américain.

DSC_0456 (1).jpg

Lundi 5 septembre. 19h30. Deauville. L’hommage d’aujourd’hui est rendu à James Franco. James Franco. Rien que ça. Je n’imaginais pas , ne serait-ce que, l’apercevoir une fois dans ma vie. Et pourtant, les choses se sont faites autrement. Me voilà à 3 mètres du tapis rouge, perchée sur une plateforme en béton à attendre son arrivée. Pour moi, donc, le festival du cinéma américain s’est résumé à ça. Et pourtant, ce que ça a pu me rendre heureuse! Je ne sais pas si j’ai besoin d’écrire plus à ce sujet. J’avais juste quelques photos à partager ici, des photos que moi je trouve extraordinaires parce que le moment immortalisé m’a mis des étoiles dans les yeux et un peu plus de joie dans le coeur.

DSC_0445.jpg

DSC_0491.jpg

DSC_0484.jpg

DSC_0486.jpg

DSC_0501.jpg

DSC_0509.jpg

DSC_0527.jpg

DSC_0530.jpg

DSC_0542 (1).jpg

DSC_0548.jpg

DSC_0549 (1).jpg

dsc_0581

DSC_0641.jpg

La Birchbox étoilée.

DSC_0457.jpg

 

DSC_0461.jpg

S’il y a bien une Birchbox que j’attendais avec impatience, c’était bien celle là. Et aussi bizarre que cela puisse paraitre ce n’était pas pour son contenu mais bien pour son design. J’avais hâte de pouvoir l’exposer dans ma chambre et depuis hier c’est chose faite! Je suis assez éblouie par cette petite boite pile dans mes envies du moment.

Bien sûr, je voulais voir ce qu’elle cachait, savoir quels produits j’allais bien pouvoir tester ce mois ci. Autant le dire maintenant je suis vite redescendue sur terre.

DSC_0467.jpg

Nous savions déjà que nous allions recevoir cette crème pour le corps, puisque Birchbox nous a permis de choisir le parfum que nous voulions entre deux choix possible : mangue/coco ou cerise. J’étais assez indécise sur ce que je voulais alors j’ai laissé le hasard faire et je me suis retrouvée avec la crème à la douce odeur de cerise. Certes , ça sent bon mais c’est une crème pour le corps … comme tous les mois.

DSC_0473.jpg

Egalement , dans ma box étoilée, j’ai reçu ce crayon pour les yeux dont je ne connais pas la marque et que je me suis empressée de tester. J’aime assez le packaging noir et doré avec les petites bulles sur le bouchon. Le produit est très pigmenté et tient très bien! Malheureusement, j’ai déjà énormément de crayons noirs à utiliser et en plus, je trouve que ce n’est pas la saison pour appliquer ce genre de produit. Je l’aurais reçu en hiver, j’en aurais été plus satisfaite.

 

DSC_0478.jpg

Ensuite, j’ai eu une petite eau micellaire Thermaliv (marque que j’apprécie) nettoyante et démaquillante que je garde pour mettre dans mon vanity. J’aime bien recevoir ce genre de produit en petit format pour pouvoir les emmener partout.

DSC_0480.jpg

S’il y avait bien un produit complètement hors thème ce mois ci, c’est celui ci! Rien que le nom pose problème. Sommes nous en hiver? Non! Alors pourquoi? La contenance est petite , je n’ai pas encore testé mais je n’ai pas vraiment envie de l’utiliser pour le moment. Il restera dans mes tiroirs au moins jusqu’à la rentrée.

DSC_0484.jpg

Enfin dernier produit reçu ( à la contenance plus que ridicule) : la crème solaire pour le visage de Mimitika. Je suis pourtant ravie de recevoir ce produit puisque c’est la première fois que je vais utiliser une crème solaire spéciale visage (d’habitude j’applique la même pour le corps et pour le visage) . Mimitika est une marque toute nouvelle née en Mai 2016 et je suis assez contente de recevoir un produit d’une marque inconnue et neuve. Fabriqué en France, j’espère que ce produit aura de beaux jours devant lui et saura me protéger du soleil sans m’empêcher de bronzer. J’ai hâte de tester, et c’est vraiment dommage pour la contenance (5 ml) car ça aurait pu être le gros coup de  coeur de la box ce mois ci.

 

DSC_0466.jpg

Des marques déjà connues, des genres de produits déjà reçus plusieurs fois, des contenances ridicules ou encore des cosmétiques pas vraiment de saison, je suis assez déçue du contenu de ma Birchbox ce mois ci. Cependant le design de la box est un petit lot de consolation (elle ne quitte plus ma table de chevet) . J’espère que le mois prochain sera plus clément. 

De la magie. Encore et encore.

Je suis une insatiable de magie. Du rose, des paillettes, du lapin qui sort du chapeau et des étoiles dans les yeux. Je suis toujours à la recherche d’illustrations sur les princesses et la jolie petite souris vêtue d’une robe à pois rouge et blanche. D’ailleurs cette souris, je suis fan de son mari. J’ai le syndrome de Peter Pan, je crois. Parfois, j’aimerais bien être Pocahontas pour pouvoir parler à une grand mère feuillage immortelle et avoir un raton laveur en animal de compagnie. Et même que John Smith me fait craquer.

Je te parle de tout ça, puisque l’insatiable de magie que je suis a passé son week end à Disneyland Paris. C’est presque une habitude maintenant mais à chaque fois c’est différent. Nous y avons emmené Bébé pour la deuxième fois. Et la magie a de nouveau opéré. Une fois de plus, c’était spécial. Le château m’a paru plus beau et les détails plus éclatants, malgré le temps maussade. Les rires de Bébé m’ont paru plus joyeux et les étoiles dans mes yeux plus nombreuses.Et une fois rentrée chez moi, je planifie le prochain séjour dans notre parc préféré. Parce que je te le dis, je ne veux qu’une chose: De la magie. Encore et encore.

DSC_0790 (1)

DSC_0803 (1)DSC_0749DSC_0752 (1)DSC_0764DSC_0780 (1)DSC_0827DSC_0828DSC_0837DSC_0841DSC_0857DSC_0867DSC_0868DSC_0883DSC_0888DSC_0906DSC_0913DSC_0945DSC_0959 (1)DSC_0960 (1)DSC_0961 (1)DSC_0896