Mon make up pour Noël.

dsc_0415

Cela fait deux ans qu’en période de Noël je ne jure plus que par les make up vert sapin. J’ai une attirance profonde pour cette couleur foncée, tout comme j’aime le bleu nuit et le noir pailleté. Et même si le make up de fête par excellence passe souvent par des rouges intenses et des couleurs très lumineuses (comme le doré et l’argenté par exemple), je trouve que rien ne va mieux sur moi qu’un regard prononcé et une bouche complètement nude. En ce qui concerne le vermillon et les paillettes je préfère les garder pour la tenue et les emballages cadeaux.

dsc_0436dsc_0440

DSC_0413.jpg

Publicités

Séduite par Loc

DSC_0420.jpg

Il y a maintenant plusieurs mois, Birchbox décidait d’importer en France sa marque Loc ( Love of Color) . Je suis assez difficile lorsqu’il s’agit de nouvelles marques surtout quand elles proviennent d’une chaine de box ( je n’aime pas spécialement les produits My Little Beauty) . Cependant, j’ai reçu mon premier produit Loc , un rouge à lèvres rouge dans une de mes Birchbox et bluffée par le rapport qualité/prix je me suis empressée d’acheter à nouveau.

DSC_0427.jpg

DSC_0428.jpg

Je me suis d’abord offert ce crayon fard à paupières dans la teinte Empress Me qui est un joli cuivré très lumineux. La couleur est très très pigmentée. La texture est grasse et hyper facile à travailler. J’adore l’appliquer les matins où je n’ai pas le temps de faire un make up sophistiqué et que je n’ai pas envie de mettre de rouge à lèvres. Il faut dire que ce produit donne instantanément l’impression d’un smokey eye. En ce qui concerne la tenue, elle est, elle aussi, parfaite. Il tient tout la journée et ce, malgré l’humidité, le vent ou les fortes chaleurs. C’est ce qui est pratique avec cette texture qui « colle » à la peau mais que l’on ne sent pas. Le packaging est simple et petit, je peux le glisser dans mes sacs à main et petites pochettes sans problème.

DSC_0424.jpg

DSC_0422.jpg

DSC_1013.jpg

Voilà le premier rouge à lèvres Vibrant Matte Lipstick que j’ai testé. La teinte est un vrai rouge bien voyant et pigmenté qui porte le nom de Trouble. Il est très crémeux et le résultat est juste parfait. Il s’agit d’un rouge à lèvre mat mais il n’assèche pas les lèvres. C’est ce dont j’avais peur au début. Une seule couche suffit pour créer un voile opaque et uniforme. Quant à sa tenue, elle est très bien. Le seul hic, il a tendance à ne pas résister à l’épreuve des repas.

DSC_0425.jpg

DSC_0426.jpg

DSC_0333.jpg

Et puis finalement, après ces deux essais concluants, je n’ai pas pu résister à ce magnifique prune intense qui se nomme Uncorked. Là encore, le résultat mat est bien présent et la texture est hyper crémeuse. Il est agréable à porter. La tenue est la même que pour Trouble et le rouge à lèvres reste uniforme et opaque tout pendant que je ne mange pas. Ce que j’aime énormément avec ces rouge à lèvres, c’est que malgré leur très bonne qualité, le prix reste tout petit. Il faut donc dépenser 8€50 pour s’en procurer un et quand je vois le prix des rouges à lèvres mat des autres marques , je me dis que je fais une super affaire.

Mon rapport au maquillage.

DSC_0251.jpg

D’aussi loin que je me souviennes, j’ai toujours aimé être féminine. Déjà petite, je ne jurais que par les princesses et les poupées Barbie. Je me déguisais souvent avec de longues robes de fée et je chantais mes chansons préférées en dansant. Ma mère était étonnée de me voir affirmer mes goûts vestimentaires très jeune. La tradition voulait qu’on refasse ma garde robe à chaque nouvelle rentrée. Je me souviens encore d’un long manteau écru avec broderies et fourrure que je pourrais encore porter aujourd’hui si je l’avais en taille adulte. Tu sais, ce style bohème et chic à la fois, merveilleux mélange des genres , qui serait traité de It-pièce aujourd’hui. Bien sur, j’ai eu ma période un garçon manqué. Mais un peu seulement! J’ai toujours porté les cheveux assez longs et si je mettais un baggy, je me débrouillais pour porter un débardeur rose avec. J’ai découvert le maquillage assez tôt. Je devais être en 5eme. J’ai commencé doucement. Un peu de mascara , et du fard à paupières pour les occasions spéciales. Mes parents ont toujours veillés à ce que je ne dépasse pas les bornes. Je n’ai pas su me maquiller correctement dès le début. En troisième, je pensais qu’un peu de poudre pour camoufler mes imperfections et un large trait de khôl sur la muqueuse inférieure de mes yeux suffisait à mettre en valeur mon visage. J’ai un regard brun foncé et j’aimais le rendre plus intense en forçant les traits. Mais ça me donnait un air terriblement froid et méchant. Et puis, il y a eu ces copines qui utilisaient des fonds de teint bon marché pas vraiment adaptés à leur carnation, avec la démarcation au niveau du cou. Je suis sure que toi aussi, tu as déjà vu une nana maquillée comme ça.

DSC_0230.jpg

J’ai continué sur ma lancée jusqu’à mes 18 ans. Et puis, j’ai découvert les blogs mode et beauté. Un sacré changement dans ma routine make up. J’ai appris qu’un beau maquillage commençait par un beau teint, que des sourcils maquillés c’est joli aussi et j’ai découvert des produits dont je ne connaissais pas l’existence (l’enlumineur et les sérums par exemple!) . Le monde de la beauté est très complexe, j’avais beau suivre scrupuleusement les autres blogueuses, j’avais toujours un train de retard. La preuve: je ne détiens une palette UD que depuis novembre dernier. Entre temps, j’ai créé un blog beauté. D’ailleurs, tu m’as surement connu grâce à lui. J’essayais de m’investir, mais par manque de temps, d’argent, de matériel j’ai laissé tombé. Je ne sais pas si c’était bien mais je sais que ça me plaisait. Aujourd’hui, je me pose encore la question: Une rubrique beauté/mode te plairait-elle ici? Ne ferait-elle pas ovni sur ce blog? J’attends ta réponse, qui pourrait m’être précieuse. En tout cas, je suis tentée d’essayer.

DSC_0229.jpg