Christmas tag.

Noël approche à grands pas. Les rues sont déjà remplies de monde, les maisons décorées et les fleuristes détroussés de leurs plus beaux sapins. Quant à moi, j’ai décidé d’écrire quelques billets à propos de ces fêtes de fin d’année. D’ailleurs, aujourd’hui je commence par le si connu Christmas tag.

DSC_0340.jpg

 

1. Quelle est ta chanson de Noël préférée ?

Chante, c’est Noël ! Entendue pour la première fois à Disneyland Paris, adoptée pour toujours. 🙂

2. Quelle est ta boisson préférée pour les fêtes ?

Je ne bois pas d’alcool, c’est pour il est difficile de choisir une boisson pour répondre à cette question. Cependant, c’est la période où je bois plus régulièrement du café. Fin de repas et grand froid obligent!

3. Film de Noël préféré ?

Il y a tellement de films de Noël que je ne sais pas vraiment choisir. Parmi ceux que je revois chaque année, il y a Le Grinch pour son univers particulier, le Pôle Express pour sa poésie et la beauté de l’animation ou encore Legend , qui n’est pas un film de Noël à la base mais que j’ai l’habitude de regarder pendant les fêtes.

4. Quel est la chose que tu aimerais le plus à Noël cette année ?

Je vais avoir un discours moralisateur « à la Miss France » mais j’aimerais beaucoup que les gens arrêtent de se faire du mal. Qu’il s’agisse des choses qui se passent au sein des familles ou à travers l’actualité. Pas de jalousie, de haine, de violence. J’aimerais beaucoup que Noël reprenne son pouvoir rassembleur et que chacun passe de jolis moments avec ses proches. Il est trop souvent question d’argent et de cadeaux depuis quelques années pour les fêtes de fin d’année. Il ne faut pas oublier l’importance de se retrouver et de s’aimer.

5. Quel est ton maquillage ou nail-art/manucure préféré pour les fêtes ?

Mon maquillage est le même depuis deux ans: des yeux verts sapins et une bouche nude. D’ailleurs, je vous invite à revenir très vite ici pour découvrir quelques photos de mon make up de Noël.

6. Ta tenue préférée pour Noël ?

Le réveillon de Noël est le seul soir où, vestimentairement tout est permis! Donc je joue le jeu à fond: du rouge, du sequin, du doré… J’ai pas vraiment de tenue préférée. Finalement j’aime tout « ce qui en jette » !

7. Préfères-tu jouer dehors dans la neige ou rester au chaud, à l’intérieur, avec une boisson chaude ?

Jouer dehors dans la neige si c’est avec Kéo … Le Petit Prince va bientôt avoir trois ans et il n’a encore jamais vu la neige. Je m’impatiente de lui faire découvrir le joli manteau blanc de la nature.

8. Emballer les cadeaux – Plaisir ou galère ?

Sans hésiter , grosse galère! Rien qu’à les regarder, on pourrait se demander si mes emballages cadeaux ne se sont pas pris des chutes. Et pourtant, j’essaye de faire au mieux…

9. Plat préféré de Noël ?

En entrée , les noix de Saint Jacques et en plat de résistance la fameuse dinde aux marrons.

10. Ce que tu préfères à propos de Noël ?

Etre avec mes proches et voir les étoiles dans leurs yeux lorsqu’ils ouvrent leurs paquets.

 

 

 

Saint Malo intra muros.

dsc_0270

Cela va bientôt faire deux semaines que nous avons passé un week end à Saint Malo et je n’ai pas eu encore le temps de partager ici mes photos de la vieille ville. Il y aurait tellement de choses à dire sur cette ville bretonne, tout près de notre Mont Saint Michel normand. Mais je crois que le mieux est de me cantonner à évoquer ses belles pierres et ses ruelles dynamiques. Encore un joli lieu à découvrir. Il fait bon s’y promener et on peut y découvrir de belles petites enseignes. Il suffit de chercher un peu et de s’éloigner des rues principales où se sont installées toutes les grandes marques hors de prix, pour y trouver des trésors. Mais, je n’en dis pas plus, simplement que pour se rendre compte de l’ambiance et de sa magie, le mieux est encore de vouloir y mettre les pieds.

dsc_0220dsc_0219dsc_0221dsc_0226dsc_0227dsc_0228dsc_0241dsc_0247dsc_0250dsc_0258dsc_0267dsc_0269dsc_0251dsc_0273dsc_0271

Aqua

 

DSC_0167.jpg

Il est de ces lieux qui vous touchent, vous laissent comme une trace indélébile, un souvenir ineffaçable. Des lieux que l’on découvre petit et dans lesquels on revient régulièrement avec des gens différents pour faire découvrir aux autres la sensation et l’émotion qu’ils ont suscité la première fois. Moi, j’en ai pleins des endroits un peu magiques qui me laissent un sourire béat sur les lèvres et un visage serein rempli d’une émotion certaine. C’est le cas de l’aquarium de Saint Malo que je connais depuis enfant. Comme je l’ai déjà dit ici, j’ai une certaine attirance pour l’univers et ses étoiles mais également pour les fonds marins et leurs mystères . La mer, à mes yeux, c’est comme un monde parallèle où vivent des choses aussi belles qu’étranges et peu de gens ont conscience de la beauté des créatures qui s’y trouvent. En regardant certaines de mes photos, j’ai même quelque peu fait la comparaison entre ce que j’ai vu et les animaux créés par James Cameron pour Avatar. L’inspiration est très nette: des couleurs électriques, de longs filaments qui semblent flottés dans l’eau et ces néons qui apportent cette lumière si particulière. A l’aquarium, se retrouver à contempler ces êtres vivants, c’est comme regarder une scène contemplative au cinéma. C’est long et lent, mais c’est fascinant.

dsc_0153

dsc_0156

dsc_0154

DSC_0170.jpg

DSC_0162.jpg

DSC_0160.jpg

DSC_0172.jpg

DSC_0180.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0872.jpg

DSC_0181.jpg

IMG_0862.jpg

IMG_0874.jpg

DSC_0187.jpg

DSC_0188.jpg

DSC_0190.jpg

DSC_0202.jpg

Et voir un lever de soleil.

dsc_0889

Je n’ai jamais été une lève-tôt. Les seuls levers de soleil auxquels j’assiste sont ceux qui se pointent sur la route lorsque je vais au travail. Mais jamais je n’avais assisté à un lever de soleil par plaisir. Je photographie souvent les couleurs du crépuscule , du jour qui s’éteint et qui laisse place à la lune et aux étoiles. J’immortalise les indigo, bleu nuit, rouge et rose-orangé qui apparaissent soudain derrière ma fenêtre et je les contemple de longues minutes sans jamais m’en lasser. Je suis amoureuse du jour qui décline, de son ambiance si particulière. Mais pouvais-je tomber amoureuse du jour qui se lève? Rien n’était moins sur. Pourtant vendredi, après une nuit chaotique et un lever avant les aurores, je cherchais quelque chose à faire. Le Petit Prince ne voulait pas se rendormir et tournait en rond dans la maison cherchant désespérément à quel jeu il pouvait bien jouer. Je me suis alors préparer à sortir, l’ai habillé et l’ai emmené à Cabourg, cette ville dont je parle tout le temps. Il était alors 8h20. Le soleil n’était pas encore là, les boutiques étaient fermées et les bords du canal silencieux. Le lieu avait un coté complètement irréel, il n’appartenait qu’à nous. Et puis, au fur et à mesure de la balade, le ciel s’est éclairci, de mystérieuses couleurs sont apparues. Tout d’un coup , les nuages jusqu’alors gris menaçants sont devenus orange, jaune et rose! Le ciel tout entier s’est transformé pour nous laisser devant un spectacle sans nom. Nous avons donc marché un peu plus vite pour atteindre la promenade et observer cette véritable oeuvre de la nature depuis la plage. Mais l’aube avait l’air pressée, tout comme les gens qui partent travailler. Le jour met trop peu de temps à se lever, si bien qu’une fois la plage atteinte le ciel avait revêtu son habituel habit bleu et gris.

dsc_0899

dsc_0937

dsc_0931

dsc_0917

dsc_0891

dsc_0951

dsc_0957

dsc_0961

dsc_0963

dsc_0964

 

Photographie: Quels objectifs?

Lorsque j’ai acheté mon Nikon D3200, je savais à peu près les fonctionnalités qu’il avait et à quoi ça servait: le nombre de mégapixels, les Iso, l’ouverture… C’était pas toujours très clair dans ma tête mais j’arrivais à m’y retrouver quand même. Là où cela s’est compliqué pour moi, novice en photographie, c’est quand il a fallu se pencher sur l’achat éventuel d’un ou plusieurs nouveaux objectifs. Il y avait pleins d’informations, avec des nombres, des millimètres et des degrés …. je me suis comme retrouvée assise aux commandes d’un avion et ne pas trop savoir sur quel bouton appuyer. J’ai donc fait mes petites recherches et synthétisé tout ça pour enfin avoir les idées claires. Il faut savoir qu’il existe toutes sortes d’objectifs permettant à chaque personnalité de travailler selon sa propre créativité.

DSC_0977.jpg

Pour comprendre tout ça, il faut d’abord revenir à notre propre vision (avec nos petits yeux ^^) . Le champ visuel humain correspond à 130 °. Mais nous ne voyons net que sur 50° , soit juste ce qui est devant nous. Il suffit de faire le test pour comprendre. Regarder l’horizon et se focaliser (sans bouger les yeux ) sur ce qui apparait net dans notre champ de vision. On se rend vite compte que nous sommes extrêmement limité ! C’est à partir de là que les objectifs et tous leurs petits nombres vont entrer en jeu.

DSC_0580

L’objectif standard ( 50 mm) : Il est l’objectif qui correspond exactement à l’image nette que perçoit l’oeil humain (soit 50°) . C’est l’objectif le plus connu et le plus utilisé. Il permet de prendre de très bonnes photos de portraits , d’objet ou encore de nature morte sans déformation.

L’objectif grand angle ( entre 24 mm et 50 mm) : C’est l’objectif parfait pour prendre avec netteté des paysages en profondeur (montagne, plage, photo de groupe…) . Son angle de champ varie entre 50° et 83° .

Le téléobjectif ( entre 50 mm et 1000 mm) : Son angle de champ est plus étroit que l’oeil humain ( entre 2,5° et 50°) et permet donc de capter des détails de loin que l’on ne verrait pas (ou presque) à l’oeil nu. C’est l’objectif utilisé, par exemple, par les paparazzis pour prendre des photos à longue distance . L’inconvénient de cet objectif est qu’il est très lourd et très grand. De plus, il est très onéreux.

L’objectif à focale variable ou zoom ( peut passer de 24 mm à 105 mm) : Il est très utilisé, puisqu’il est très pratique. Il permet de varier la focale selon le besoin. On peut donc passer d’un objectif grand angle à un standard, voir pour les plus performants atteindre une valeur proche du téléobjectif. C’est l’objectif dont je me sers le plus, surtout en voyage ou en sortie. Le plus grand inconvénient de ce type d’objectif est qu’on perd pas mal de luminosité.

Le super grand angle ( 14mm à 24 mm ) : Le meilleur objectif pour faire de très belles photos de paysages nettes dans la largeur et dans la profondeur puisque son champ est beaucoup plus large que l’oeil humain. Cependant, il n’est pas adapté aux photos de portraits ou d’objets puisque déforme un peu l’image.

Le fisheye ou extra grand angle: Soit on l’aime, soit on ne l’aime pas, pour ma part j’adore et souhaite en acquérir un bientôt. Il s’agit des objectifs dont le champ va jusqu’à 180° . L’image est très déformée ( très arrondie pour être précise). Il s’agit là moins d’immortaliser des détails que de faire de la photographie artistique/créative.

L’objectif macro : A l’inverse l’objectif macro permet de prendre des photos de très près, rendant les détails très nets. Ce type d’objectifs est beaucoup utilisé dans la photographie culinaire ou pour prendre de petits objets avec une netteté sans égal.