Quatre jours dans le Finistère.

Pendant les vacances de la Toussaint, nous avons décidés de prendre un grand bol d’air marin sur les côtes bretonnes. Nous avons loués une petite maison dans la résidence Néméa de Locmaria Plouzané qui offre une magnifique vue sur la plage de Porsmilin et sur le large. Je suis une amoureuse de l’océan, et, je ne crois pas l’avoir déjà dit ici, mais lorsque j’étais petite (parmi les autres nombreux métiers que j’ai voulu exercer) je voulais devenir océanographe. J’étais attiré par tout ce qui vit aux abords et sous l’océan et je crois qu’aujourd’hui c’est une chose qui me parle encore. D’ailleurs, je prend toujours bien soin de passer le plus de temps possible à la plage. Dès que j’ai un moment de libre , été comme hiver, j’emmène mon fils se balader sur le littoral. La mer, ça a quelque chose de mystérieux et à la fois, c’est tellement apaisant. Je crois que je ne m’en lasserais jamais. Et puis, j’adore aussi découvrir de nouvelles choses, rencontrer des cultures différentes de la mienne et aller photographier des lieux atypiques et pleins de charmes. C’est pourquoi aujourd’hui , je voulais absolument écrire cet article pour pouvoir partager nos quatre jours de balades et de découvertes dans le Finistère Nord.

DSC_0500.jpg

 

Jour 1: Plougonvelin, la Pointe Saint Mathieu et une après midi à la plage. 

La première journée a commencé sous un temps maussade, parfait pour aller au marché dans la ville la plus proche de Locmaria- Plouzané : Plougonvelin. Nous nous sommes garés sur un parking à l’entrée de la ville et avons rejoint le centre par la plage. J’ai beaucoup aimé découvrir de grandes maisons typiquement bretonnes qui ont presque l’air de châteaux de princesse. La ville est dynamique et propose pas mal d’activités même en octobre. Elle est aménagée de façon à ce que les séjours soient confortables et agréables pour les familles (magasins alimentaires regroupés dans le centre, parcs pour enfants, grande piscine, résidences de vacances face à l’océan, petits sentiers …) . La plage est immense et n’a rien à voir avec les petites plages bretonnes que j’ai l’habitude de voir.

DSC_0016.jpg

DSC_0018.jpg

DSC_0017.jpg

DSC_0050.jpg

DSC_0082.jpg

Après avoir longé Plougonvelin par la plage et après avoir profité du marché, nous nous sommes rendus à la pointe Saint Mathieu, réputé pour être très touristique et proposant un patrimoine historique d’exception. Un lieu où se mêlent architecture et histoire. Il s’agit d’une abbaye où logeaient autrefois des moines bénédictins qui a été vendue par l’Etat après la Révolution Française. Aujourd’hui , il ne reste que ce que les hommes et le temps ont réussi à préserver: des ruines majestueuses sur lesquelles veille le phare. On se retrouve complètement suspendu hors du temps dans cette abbaye. Cette pointe offre également une superbe vue sur l’océan.

DSC_0089 (1).jpg

DSC_0106.jpg

IMG_0619.jpg

DSC_0151.jpg

DSC_0164 (1).jpg

DSC_0165.jpg

DSC_0169.jpg

DSC_0194.jpg

DSC_0186.jpg

L’après midi, nous avons profité du temps plus clément et des températures douces pour passer du temps sur la plage de Porsmilin . Cette même plage que l’on peut admirer directement de la résidence.

DSC_0206 (1).jpg

DSC_0213.jpg

DSC_0214.jpg

DSC_0243.jpg

DSC_0285.jpg

DSC_0289.jpg

DSC_0367.jpg

IMG_0649.jpg

IMG_0706.jpg

 

Jour 2 : Locronan

Le deuxième jour, nous nous sommes dirigés vers Locronan, à 1h20 de route de Locmaria-Plouzané. Mes parents avaient entendus parlé lors de leurs dernières vacances de cette petite cité de caractère classée aux Monuments Historiques. Le village encore entièrement pavé, offre à ses visiteurs un tas de boutiques atypiques. De la savonnerie à la bibliothèque celte en passant par les conserveries et les boulangeries aux kouign Amann exquis. Mais le plus impressionnant dans cette cité reste la grande église sur la place principale. Imposante et splendide, elle est accolée à une petite chapelle. Nous avons également découvert une boutique absolument magnifique sur la place principale qui offre un panorama superbe sur les paysages environnants. D’ailleurs , j’y ai fait un achat que je viendrais dévoilé ici dans un look.

DSC_0414.jpg

DSC_0415.jpg

DSC_0416.jpg

DSC_0418.jpg

DSC_0420.jpg

DSC_0423.jpg

DSC_0425.jpg

DSC_0424.jpg

DSC_0430.jpg

DSC_0439.jpg

DSC_0443.jpg

DSC_0445.jpg

DSC_0448.jpg

DSC_0449 (1).jpg

DSC_0454.jpg

DSC_0455 (1).jpg

DSC_0457.jpg

 

Jour 3 : Le Conquet. 

Le troisième jour, nous avons découvert le Conquet. J’ai mis un point d’honneur à aller visiter cette cité maritime puisque j’en entendais parler depuis près de dix ans sans jamais avoir eu l’occasion d’aller la découvrir. Aujourd’hui, c’est chose faite et je ne suis pas déçue. Bien que touristique, elle reste une petite ville pleine de charme et le port est très beau. Elle a un air de ville du bout du monde. Nous avons passé une matinée entière à flâner dans les ruelles avant d’aller nous restaurer dans une crêperie typique de la rue commerçante.

DSC_0469.jpg

DSC_0474.jpg

DSC_0477.jpg

DSC_0481.jpg

DSC_0493.jpg

DSC_0494.jpg

DSC_0497.jpg

DSC_0499.jpg

IMG_0685.jpg

DSC_0512.jpg

DSC_0513.jpg

DSC_0515.jpg

DSC_0518.jpg

 

Jour 4 : Balade matinale sur la plage de Trégana. 

Et le dernier jour, nous avons bouclés nos valises et préparer notre retour avant d’aller faire une dernière virée matinale sur la plage de Trégana que nous avons rejoint à pieds de la plage de Porsmilin en longeant la côte. J’ai adoré prendre des photos ce matin là. Le soleil , légèrement caché par un voile nuageux donnait aux paysages des couleurs de crépuscule alors qu’il n’était que 10h30 du matin. Et même si ce n’est pas ma plage préférée, il faut avouer que, désertée par les touristes , elle offre un très beau décor pour les photos.

img_0714

dsc_0533

dsc_0524

DSC_0522.jpg

 

DSC_0525 (1).jpg

IMG_0718.jpg

 

 

Publicités

Un week end dans la Somme.

img_0403-1

Le week end dernier, nous avons profité des dernières chaleurs estivales pour aller dans la Somme le temps d’un court séjour. Nous avons trouvé une offre sur Voyage-privé.com pour deux nuits dans un village club Pierre et Vacances. Nous ne voulions pas partir trop loin de notre maison pour ne pas avoir trop d’heures de route mais nous voulions être dépaysés quand même . Ayant déjà fait la Bretagne au début des vacances d’été , nous avions décidé de rouler vers le nord plutôt que vers le sud. A vrai dire, j’avais un peu peur qu’il fasse froid, nuageux et qu’en plus, ce ne soit pas très beau. Chez moi, les clichés ont la vie dure. C’est donc pleine d’à priori négatifs mais l’esprit ouvert que j’ai pris mes valises et ai passé le pont de Normandie.

Arrivée sur place, j’ai découvert une région charmante et un village club vraiment trop mignon. Nous logions dans une maison 4/5 personnes à 600 mètres de la mer et à 10 minutes à pieds du centre du village vacances. Notre quartier avait sa propre piscine, ce qui ne nous obligeait pas à aller jusqu’à l’aqualud pour faire trempette. Nous avons essayé de profiter au maximum des activités proposées mais il y en avait tellement que nous n’avons pas eu le temps de tout faire. Et puis, nous nous sommes beaucoup reposés et avons observer chaque soir le soleil se coucher et la lune apparaitre. C’était mon moment préféré de la journée. Le crépuscule changeait l’ambiance du quartier la rendant presque féerique. Les maisons ressemblaient alors à des maisons de poupées d’où l’on pouvait entendre, en ouvrant la fenêtre et en tendant un petit peu l’oreille, les rires des enfants. C’était absolument magique.

DSC_0011.jpg

DSC_0008.jpg

 

img_0400

dsc_0115

dsc_0110

dsc_0118

dsc_0022

dsc_0015

dsc_0122-1

dsc_0130

dsc_0163

dsc_0119

Deux jours en Bretagne.

DSC_0334

Le week end dernier, nous avons passé deux jours en Bretagne chez mon beau frère. Il vit depuis peu à Morlaix dans le Finistère, une ville que je ne connaissais pas du tout. A vrai dire, ça fait quelques années que je prenais soin de ne pas atterrir en Bretagne. Non pas que je déteste fondamentalement cette région, mais étant Normande et connaissant le temps peu clément de ma région, je n’espérais pas mieux de la jolie Bretagne. Pas de chance, nous sommes partis vendredi après midi de chez nous sous un beau ciel bleu et une température avoisinant les 24 degrés et une fois le panneau du Finistère passé, il ne faisait plus que 19 degrés et la pluie faisait son apparition. Les clichés ont donc eu la vie dure! Cependant, les nuages se sont vite dissipés et on a pu profiter d’une petite balade d’une demie heure le soir même. J’avoue avoir été surprise d’aimer Morlaix à ce point. Cette ville qui offre mille possibilités de balades, les maisons aux façades colorées, tous ces escaliers, les pavés et les fleurs, beaucoup de fleurs.

DSC_0001

DSC_0006

DSC_0038

DSC_0028

DSC_0029

DSC_0015

Le lendemain, le temps était au beau fixe. Pas de promenade donc pendant l’après midi puisque nous avons privilégié la détente et le repos sur la plage de Carentec. L’eau était froide mais je ne suis pas très frileuse. Nous étions trois à nous baigner , ma belle soeur, mon fils et moi dans cette eau transparente qui n’a rien à envier à la Méditerranée. Je dois l’avouer, c’était paradisiaque. L’endroit offre différentes possibilités pour tous les budgets: un club Mickey, des promenades en kayak , du fun en jet ski, du bateau ou simplement de la baignade … Et puis, il y avait aussi ces restaurants de bord de plage qui nous ont permis de prendre un délicieux gouter à base de crêpes, de glaces et de Breizh Cola.

DSC_0088

DSC_0042

DSC_0134

DSC_0091 (1)

Et puis, pour clore la journée, ma belle soeur et moi sommes partis en vadrouille pour dénicher de beaux fonds pour nos photos. Nous avons laissé les hommes à la maison et avons vadrouillé pendant plus d’une heure sur les hauteurs de Morlaix. J’ai pu prendre de très jolies photos, mais j’en réserve quelques unes pour un prochain article (bientôt un look sur le blog) . J’ai adoré trouvé des portes de toutes les couleurs et pouvoir être assorties à certains lieux nous à bien fait rire. J’ai eu un véritable coup de coeur pour le monastère des Carmélites, cet édifice si paisible malgré les maisons aux alentours. Et quand la fraicheur du soir est tombée, nous sommes retournées à l’appartement croisant ici et là de petits oiseaux et des maisons fleuries.

DSC_0333

DSC_0239

DSC_0287

DSC_0339

DSC_0341

DSC_0370

DSC_0384

DSC_0388

 

 

De la magie. Encore et encore.

Je suis une insatiable de magie. Du rose, des paillettes, du lapin qui sort du chapeau et des étoiles dans les yeux. Je suis toujours à la recherche d’illustrations sur les princesses et la jolie petite souris vêtue d’une robe à pois rouge et blanche. D’ailleurs cette souris, je suis fan de son mari. J’ai le syndrome de Peter Pan, je crois. Parfois, j’aimerais bien être Pocahontas pour pouvoir parler à une grand mère feuillage immortelle et avoir un raton laveur en animal de compagnie. Et même que John Smith me fait craquer.

Je te parle de tout ça, puisque l’insatiable de magie que je suis a passé son week end à Disneyland Paris. C’est presque une habitude maintenant mais à chaque fois c’est différent. Nous y avons emmené Bébé pour la deuxième fois. Et la magie a de nouveau opéré. Une fois de plus, c’était spécial. Le château m’a paru plus beau et les détails plus éclatants, malgré le temps maussade. Les rires de Bébé m’ont paru plus joyeux et les étoiles dans mes yeux plus nombreuses.Et une fois rentrée chez moi, je planifie le prochain séjour dans notre parc préféré. Parce que je te le dis, je ne veux qu’une chose: De la magie. Encore et encore.

DSC_0790 (1)

DSC_0803 (1)DSC_0749DSC_0752 (1)DSC_0764DSC_0780 (1)DSC_0827DSC_0828DSC_0837DSC_0841DSC_0857DSC_0867DSC_0868DSC_0883DSC_0888DSC_0906DSC_0913DSC_0945DSC_0959 (1)DSC_0960 (1)DSC_0961 (1)DSC_0896

Dans l’intimité du cirque.

« Intimité » et « cirque » deux mots diamétralement opposés. Deux mots que la langue française n’a pas l’habitude de coordonner, d’associer. Pourtant, tout comme les femmes aiment associer le blanc et le noir, les imprimés différents, les formes et les couleurs. J’aime mettre ensemble des mots qui ne sont pas faits pour être ensemble. Et parfois, les contraire s’attirent, et m’attirent par la même occasion. J’avais envie de calme avant d’attaquer une longue journée à Disneyland Paris, alors comme à notre habitude nous avons choisi de séjourner dans un des hôtels partenaires des parcs le temps d’une nuit. De calme, de repos et d’un peu de magie en amont.  Et pour ça, une chambre au  Magic Circus me semblait un bon compromis. J’avais demandé à l’équipe une chambre loin de l’agitation de la réception et de la piscine. Loin du bruit environnant des familles amusées. Nous voulions profiter des différents univers distinctement. La jeune fille qui gérait les arrivées a bien compris ma demande. Troisième étage, tout au bout des longs couloirs qui nous faisaient penser à un gigantesque labyrinthe, se trouvait la chambre 3018. Une porte qui s’ouvrait sur une pièce cosy ornée d’illustrations, un immense lit au milieu, des couleurs chaudes , du rouge, du jaune, des rideaux épais et des lumières tamisées. Je n’ai pas résisté à l’envie d’enfiler un tutu noir coud par ma mère au dessus d’un body également noir pour trancher avec la gaieté de la chambre. Là encore, je me suis surprise à aimer ce mélange. Ces contraires se sont parfaitement mariés et les photos ont un rendu plus joli que je ne l’imaginais.

DSC_0633 (1)DSC_0597DSC_0580DSC_0583DSC_0584DSC_0671 (1)DSC_0667DSC_0630 (1)DSC_0619 (1)DSC_0632 (1)DSC_0628

 

 

 

 

 

Aller à Disneyland Paris avec un bébé de 18 mois.

DSCN6577

Sur la blogosphère, fleurissent depuis un bon moment maintenant les articles sur les journées à Disneyland. Souvent le texte est court et les photos magnifiques, un vrai régal pour les yeux. Seulement lorsqu’il s’agit de trouver des articles informatifs sur cet univers enchanté, je trouve que ce n’est pas chose aisé. Et encore moins quand j’ai voulu trouver des infos sur l’organisation d’une journée aux parcs avec un enfant de moins de deux ans. Alors voilà, c’est chose faite, il y a environ deux semaines, sur un coup de tête, l’Homme et moi avons décidé d’emmener le Petit Prince rencontrer Mickey ( que l’on a finalement pas croisé soit dit en passant) et je vous ramène de ces deux jours la façon dont nous nous sommes organisés.

  • Un jour, c’est trop court…

Nous vivons en Basse Normandie. Aller à Disneyland Paris, c’est 3 heures de route minimum si l’on ne tombe pas dans les embouteillages à Paris. Il était donc impensable de faire subir ce temps de trajet (x2) à notre Tout Petit. Nous avons donc décidé de partir le mardi midi , en déjeunant sur la route pour faire une halte assez longue, d’aller à l’hôtel et de nous promener le reste de l’après midi. La visite des parcs étant réservée au lendemain.

  • Un hôtel avec animations et navettes.

En ce qui concerne l’hôtel, nous avons voulu jouer la facilité. Finalement, c’était la plus grosse part du budget. Nous avons choisi l’hôtel Explorers avec piscine et divers jeux pour enfants afin que Bébé ne s’ennui jamais tout en étant en sécurité avec nous. L’ambiance de l’hôtel aurait pu faire rêver n’importe quel enfant et même nous, en tant qu’adultes, nous nous sommes pris au jeu. La piscine est un endroit assez dingue et ressemble à un minuscule aquamundo pour ceux et celles qui connaissent les espaces aquatiques des Center Parcs. Jeux d’eau, toboggans pour petits et grands et transats pour ceux qui ne souhaitent pas se baigner. Nous avons apprécié ce lieu. Seul petit bémol: les sanitaires et les vestiaires n’étaient pas au top de la propreté. Deuxième élément importants à nos yeux: les navettes vers les parcs. On gagne en temps et en budget (le prix du parking à Disneyland revient à 15 euros par voiture pour la journée.) et on peut rejoindre l’hôtel à tout moment pour se reposer.

DSCN6541

DSCN6538

DSCN6536

DSCN6545

DSCN6532

DSCN6534

  • Privilégier un temps pour les magasins.

Si nous adorons faire les boutiques à Disneyland Paris, ce n’est pas le cas du Petit Prince qui, à 18 mois, préfère se promener en extérieur et profiter des personnages et des attractions. Là, encore, notre organisation nous a permis de régler le problème des magasins en fin de journée, les nerfs à vifs et la fatigue au summum. Nous avons fait un maximum de boutiques au Disney Village le jour de notre arrivée et avons fait nos achats de souvenirs ce jour là, gardant un peu de budget pour les boutiques spécialisées à l’intérieur des parcs où nous aurions pu tomber amoureux d’une exclusivité. Le premier jour, nous avons passé deux heures à arpenter les magasins du Disney Village et avons réduits considérablement notre temps de shopping sur les parcs le lendemain.

DSCN6672 DSCN6673

DSCN6606

DSCN6605

DSCN6604

  • Ce que nous avons emporté avec nous pour une journée sereine. 

Tout d’abord, la poussette bien sûr que le Petit Prince a réclamé dès le matin. Nous avions décidé de ne prendre avec nous que le strict minimum et sachez que le minimum avec un bébé c’est beaucoup. Nous nous sommes munis d’un sac à dos et tout ce qui est lourd a finit dans le panier sous la poussette. En premier lieu nous avons mis dans une poche du sac à dos nos clés, pièces d’identité, cartes bancaires et espèces et les entrées pour les parcs. Nous avions également pris un ensemble au cas où Bébé se salirait, trois couches, des cotons et du liniment. Dans la poussette, nous avions glissé une bouteille d’eau, l’habit de pluie de la poussette, un doudou et mon appareil photo. Et ça nous a suffit.

  • Le centre de soins pour bébés de Disneyland Paris…

… ou le paradis des parents et des enfants. Je ne connaissais pas encore cet endroit mais je dois dire qu’avec des enfants en bas âge, il devient un indispensable. Le centre de soins pour bébés est un lieu entièrement dédié au bien être de l’enfant de moins de trois ans. Ce lieu contient une salle de repas très calme avec chaises hautes et petites tables et chaises, une salle de change avec table à langer et papier hygiénique et un espace de vente du nécessaire pour le soin de l’enfant (petits pots, lingettes, couches…) . Nous avons appréciés de pouvoir souffler 10 minutes au calme.

  • Limiter le temps d’attente. 

Avec l’Homme, nous nous étions mis d’accord le matin même: pas de temps d’attente supérieur à 20 minutes. Nous avons bien jaugé le temps nécessaire supportable pour notre fils puisqu’au bout de 20 minutes de file d’attentes, Bébé commençait à s’énerver. Heureusement, nous arrivions au bout et tout s’est très bien passé. Une chance également, nous avons pu aller sur les parcs un mercredi , ce qui a diminué largement le taux d’affluence. Les temps d’attentes étaient très raisonnables et nous avons pu profité pleinement de notre journée.

DSCN6581

  • Quelles attractions? 

Enfin, certainement la question que je me suis le plus posée avant d’emmener le Petit Prince à Disneyland: Quelles attractions sont envisageables pour lui? Et, je t’avouerais que je me suis retrouvée surprise. Déjà, un enfant de moins de trois ans observe le monde qui l’entoure et c’est merveilleux de voir à quel point toutes ses couleurs et ces différents mondes sont des objets de fascination pour le bébé. Notre Petit Prince n’a pas semblé s’ennuyer une seconde, puisqu’il y avait trop de choses à voir et à découvrir. En ce qui concerne les lieux fascinants, j’ai pu noter que le Paris de Ratatouille et le Toy Story Playland l’ont émerveillé, tout comme le labyrinthe d’Alice aux Pays des Merveilles où nous l’avons laissé gambader. Autre endroit fascinant pour lui : Frontierland avec son univers western. Pour les attractions en elles mêmes , voici la liste de celles dans lesquelles nous sommes montés ( Notes que Bébé est courageux et assez téméraire) : Stitch, Ratatouille, le Casey Jr. Petit train du Cirque, Blanche Neige et les sept nains, le Pays des contes de fées et les voyages de Pinocchio. Nous avons également adoré flaner au village indien de Pocahontas,sur la Plage des pirates, dans le passage enchanté d’Aladdin, dans le nouveau lieu aménagé pour rappeler Arendelle et la reine des neiges et bien sûr près de l’incontournable château. Comme quoi, nous pouvons faire bien des choses sur les parcs avec un bébé.

DSCN6666

DSCN6648

DSCN6671

En tout cas, ce fût deux jours remplis de magie, et d’amour. Un merveilleux séjour.

❤ ❤

Je te laisse avec quelques autres photos.

DSCN6669

DSCN6670

DSCN6655

DSCN6653

DSCN6652

DSCN6660 DSCN6651DSCN6617

DSCN6620

DSCN6621

DSCN6629

DSCN6636